Les "iPadeurs" boostent les ventes en ligne

  • A
  • A
Les "iPadeurs" boostent les ventes en ligne
Avec un chiffre d'affaires de 11 milliards d'euros en trois mois, le e-commerce ne s'est jamais aussi bien porté en France.@ MAXPPP
Partagez sur :

Alors que le e-commerce se porte toujours bien, les ventes via les tablettes numériques explosent.

Avec un chiffre d'affaires de 11 milliards d'euros en trois mois - soit autant que pour toute l'année 2011 -, le e-commerce ne s'est jamais aussi bien porté en France. Tiré par l'habillement et le tourisme, il a progressé de 24% rien qu'au premier trimestre. Et parmi ces ventes en ligne, celles réalisées via un smartphone ou une tablette connaissent une croissance exponentielle.

Le m-commerce repose sur les "iPadeurs"

4,3 millions d'acheteurs ont déjà tenté les achats via leur mobile. Surnommés les "iPadeurs" - du nom de la tablette tactile d'Apple -, ces acheteurs sont généralement des hommes de plus de 35 ans, habitant en région parisienne et qui disposent de bons revenus. Grâce à eux, le m-commerce - le commerce via un mobile ou une tablette - a progressé de 195% au premier trimestre 2012, par rapport à l'année précédente. Mais il ne représente encore que 3% en moyenne de vente.

Certaines enseignes réalisent déjà néanmoins une part non négligeable de leur chiffre d'affaires par ce biais. Chez Pixmania, 10% du trafic vient des mobiles. Sur le site de destockage vente-privee.com - qui a attiré en février près de 400.000 personnes chaque jour via leur téléphone ou leur tablette - la part monte à 16%. Et le m-commerce pourrait même y peser 20% d'ici la fin de l'année.

Les sites s'adaptent au phénomène

Les sites marchands ont rapidement compris qu'ils avaient tout intérêt à séduire ces acheteurs qui, même s'ils restent moins longtemps sur le site, achètent deux fois plus que ceux qui se connectent depuis un ordinateur fixe. 45% des sites de e-commerce ont déjà adapté leur interface pour vendre sur les smartphones et 19% comptent le faire cette année.

La SNCF voit même déjà plus loin. Alors que son site de réservation de billets en ligne voyages-sncf.com a plus que doublé ses ventes en un an, elle se prépare à tester un nouveau moyen de toucher les consommateurs : une application pour les télévisions connectées.