Les Français de plus en plus endettés

  • A
  • A
Les Français de plus en plus endettés
Les personnes seules et aux revenus modestes ne sont plus les seules concernées.@ MAXPPP
Partagez sur :

Les personnes seules et aux revenus modestes ne sont plus les seules concernées.

Le nombre de dossiers déposés auprès des commissions de surendettement est nettement reparti à la hausse ces derniers mois. Voilà ce que révèle le dernier rapport émis par la Banque de France, alors que l’année 2010 avait été relativement stable par rapport à 2009.

17% de plus qu’en décembre

Pour le seul mois de février 2011, 21.883 dossiers ont été déposés. Soit un chiffre supérieur de près de 11% à celui de janvier (19.722) et de plus de 17% par rapport à décembre 2010, 18.599. Le nombre de dossiers jugés recevables a atteint 16.393 en février, contre 14.360 en janvier et 15.440 en décembre 2010.

Alors que le "profil" des demandeurs était généralement composé de personnes seules aux revenus modestes, Le Parisien révèle mercredi, que désormais, les plus de 55 ans font partie des personnes les plus endettées. Ils représentent 23% des demandeurs auprès de la Banque de France, contre seulement 13% en 2001. Un phénomène qui n'étonne pas François Soulage, président du Secours catholique. "On voit de plus en plus de personnes dans cette tranche d'âge venir dans les permanences du Secours catholique car elle n'arrive pas à boucler leurs fins de mois", explique-t-il sur Europe 1.

"Les charges ne cessent d'augmenter : l'énergie, la santé ou encore des travaux dans leur logement", précise-t-il. "Ces personnes qui ne sont plus en activités professionnelles ne voient plus leurs recettes augmenter, par contre leurs charges, elles, augmentent beaucoup plus que le niveau de l'inflation. Donc elles s'endettent",conclut-il, ajoutant qu'il est nécessaire "d'accroître le contrôle de l'endettement des personnes".

Des mesures de protection

Les mesures liées au surendettement de la loi Lagarde sur le crédit à la consommation, adoptée en juin, sont entrées en vigueur le 1er novembre 2010. Elles prévoient ainsi un raccourcissement de la durée d'inscription au fichier national des incidents de remboursement de crédits aux particuliers (FICP) en cas d'acceptation d'un dossier de surendettement par les commissions.

L'inscription au FICP empêche de fait la ou les personnes concernées d'obtenir un nouveau crédit. La loi vise également à mieux protéger les ménages surendettés le temps que leur procédure aboutisse, en empêchant d'éventuelles mesures de rétorsion des banques ou des saisies d'huissiers.