Les éleveurs de porcs français respirent… grâce aux Chinois

  • A
  • A
Les éleveurs de porcs français respirent… grâce aux Chinois
@ DENIS CHARLET / AFP
Partagez sur :

Depuis le début de l'année, les Chinois ont doublé leurs importations de porc. Une aubaine pour les éleveurs français qui vont pouvoir enfin sortir de la crise.

Le cours du porc était retombé à 1,10 euro le kilo l’an dernier. Or, pour être rentables, les producteurs doivent vendre au minimum à 1,40 euro le kilo. Après des mois de crise pour les professionnels du secteur, ils peuvent enfin sortir la tête de l’eau. Les cours sont repartis à la hausse et ils ont même atteint 1,43 euro le kilo il y a quelques jours.

Des scandales sanitaires en Chine. Cette bonne nouvelle, les éleveurs la doivent aux Chinois. Depuis le début de l’année, ils ont tout bonnement doublé leurs importations de porc. Les très nombreux scandales sanitaires auxquels le pays a dû faire face depuis plusieurs années ont incité Pékin à faire le ménage dans les exploitations. En effet, 5 millions d’élevages ont d’ores et déjà été fermés.

Allemagne, Espagne et France en profitent. Le porc étant la viande la plus consommée en Chine (42% de la consommation totale de viande), le pays s’est donc tourné vers l’Europe, notamment l'Allemagne, l'Espagne et la France. Entre janvier et avril, 698.000 tonnes ont été exportées du Vieux Continent vers la Chine et Hong Kong, soit deux fois plus qu'à la même période l'an passé, note Le Figaro.

Est-ce que ça va durer ? Mais une fois les conditions sanitaires rétablies dans les élevages porcins chinois, les importations risquent-elles de ralentir ? Pas sûr, selon Axel de Tarlé, expert d’Europe 1. "Les Chinois veulent monter en gamme dans leur consommation alimentaire et sont très demandeurs de la qualité 'Made in France'", estime-t-il. De plus, "des cours qui remontent, c’est un peu d’oxygène pour les éleveurs qui vont pouvoir moderniser leurs installations et ainsi être plus compétitifs".