Les créations d’emplois ralentissent

  • A
  • A
Les créations d’emplois ralentissent
Sur un an selon Pôle emploi, 175.800 emplois ont été créés, soit un hausse de 1.1%.@ REUTERS
Partagez sur :

L’arrêt de la croissance explique, en partie, la baisse de 57% comparé au premier trimestre.

Mauvais signal pour l’économie française : les créations d’emplois ralentissent. Selon les statistiques de l’Insee, rendues publiques jeudi, le nombre de créations nettes d'emploi a baissé de 57% au deuxième trimestre, passant de 78.300 à 33.300 postes.

L’arrêt de la croissance économique et l’envolée du chômage expliquent, en partie, ce ralentissement.

Un net ralentissement

Selon l'Insee et Pôle emploi, l'emploi salarié a ainsi connu une progression de 0,2% au deuxième trimestre, après 0,5% au premier. L'estimation de l'Acoss, chargée du recouvrement des cotisations, est nettement plus élevée : 55.000 emplois au deuxième trimestre soit un hausse de 0.3%.

Selon les trois établissements, qui utilisent des méthodes de calcul légèrement différentes, ce sont entre 33.000 et 55.000 emplois qui ont été créés au second trimestre.

Sur un an selon Pôle emploi, 175.800 emplois ont été créés, soit un hausse de 1.1%.

Le secteur industriel dans le rouge

Dans le détail, l’emploi industriel est tombé dans le rouge alors que le secteur avait créé des emplois au premier trimestre. On passe donc d’une progression de 4.300 à une baisse de 2.900 emplois. Sur un an, l'industrie a perdu 18.500 emplois ; du jamais vu depuis 10 ans.
Dans la construction, le maintien sa hausse (+ 4.100 postes, soit + 0,3%, après +4.800). De son côté, le tertiaire a créé deux fois moins d'emplois au deuxième trimestre qu'au premier (32.100, après 69.200). L'emploi intérimaire, lui, s'est stabilisé, après 8 mois de hausse.