Les Chinois à l’assaut du monde aéronautique

  • A
  • A
Les Chinois à l’assaut du monde aéronautique
A ce stade, le moyen courrier, baptisé C 919, a encore l'allure d'une maquette.@ Maxppp
Partagez sur :

Le premier avion gros porteur chinois va être présenté au salon du Bourget. Airbus reste serein.

Les portes du plus grand salon aéronautique du monde s'ouvrent lundi à la presse. Et cette édition s'annonce prometteuse pour Boeing et pour Airbus, mais pas seulement. Les deux géants du secteur ont les yeux rivés sur un petit stand chinois de 500m2.

Le groupe Comac fait en effet une entrée remarquée en présentant le premier avion gros porteur "made in China". A ce stade, le moyen courrier, baptisé C919, a encore l'allure d'une maquette. Mais l'événement est suffisamment sérieux pour ébranler le duopole.

"Garder une longueur d'avance"

"Bien sûr qu’il faut faire avec eux. On les respecte. Mais il ne faut pas non plus en être effrayé", tempère au micro d’Europe 1 Fabrice Brégier, numéro 2 d'Airbus. "L’industrie chinoise a annoncé un avion pour 2016 qui sera un avion concurrent de l’A320. Ils y arriveront. Dans d’autres domaines, ils l’ont fait. A nous de garder une longueur d’avance", prévient-il.

Pour ne pas se faire devancer, il préconise deux pistes : "la première, c’est d’être plus compétitif (...). La deuxième, c’est de continuer d’investir avec nos partenaires français et européens, massivement en recherche et technologie". Le numéro 2 d'Airbus ambitionne donc "d’être prêt, à l’horizon 2025, à sortir un tout nouvel avion, qui cette fois-ci, nous redonnera cette longueur d’avance".

Et les Chinois ne sont pas les seuls à innover. Il va aussi falloir compter avec les Russes, les Indiens ou encore les Brésiliens. Mais avec l'explosion des commandes dans les 20 prochaines années, et plus de 30.000 appareils livrés dans le monde entier, Boeing et Airbus espèrent bien qu'il y aura de la place pour tout le monde.