Les banques draguent les séniors

  • A
  • A
Les banques draguent les séniors
De plus en plus de banques repoussent les limites d'âge pour les crédits.@ DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :

Les banques sont de plus en plus nombreuses à assouplir les conditions d'emprunt pour les plus de 50 ans. Des mesures qui concernent 23 millions de Français.

ENQUÊTE EUROPE 1

Voyages, achat de résidence secondaire, voitures… Les séniors sont aujourd'hui des consommateurs comme les autres. Du coup, les banques s'adaptent.

Les limites d'âges repoussées. Elles sont par exemple nombreuses, en ce moment, à repousser les limites d'âges pour les crédits. Dans plusieurs d'entre elles, on peut trouver un crédit à la consommation jusqu'à 75 ans, et jusqu'à 80 ans pour un prêt immobilier. C'est le cas par exemple à la Banque Populaire ou à la Caisse d'Epargne. "Ils veulent profiter beaucoup plus mais également ne pas laisser de dettes à leurs héritiers", explique à Europe 1 Romy Lecoq Champeau, directrice adjointe du marché des particuliers à la Caisse d'Epargne. "C'est pour cela qu'il est important qu'on puisse s'adapter et leur proposer notamment des crédits. Concrètement, on a augmenté de cinq ans les limites d'âges."

Des conseillers spécialement formés. Au Crédit du Nord, des conseillers sont même spécialement formés pour répondre aux besoins des séniors. "Ce sont souvent des conseillers qui ont plus de 40 ans par exemple, qu'on a un peu trié sur le volet, qu'on a formé sur ces questions spécifiques, comme la préparation de retraite ou le financement de la dépendance de ses parents. Ce type de problématiques sont aujourd'hui assez neuves", détaille Philippe Amestoy, le directeur général délégué de la banque.

Ne pas stigmatiser les séniors. Pour la plupart des banques, pas question, en revanche, de le crier sur tous les toits. "Il faut avoir des offres adaptées, sans pour autant stigmatiser les séniors", confie notamment une autre banque. 23 millions de Français ont plus de 50 ans. Autant dire que le marché a du potentiel.