Les 5 chiffres insolites des courses de Noël

  • A
  • A
Les 5 chiffres insolites des courses de Noël
@ GIPHY
Partagez sur :

CONSO - Quand les Français commencent-ils leurs achats de Noël ? Où et comment ? Les principaux chiffres à retenir sur le shopping de Noël.

La course contre la montre a commencé : il ne reste plus qu’un mois pour trouver le cadeau tant espéré par un proche ou un membre de sa famille. Mais comment les consommateurs s’organisent-ils pour remplir leur mission ? Anticipation maximale ou achat de dernière minute, shopping en ligne ou dans les magasins : radiographie des achats de Noël.

4% des sondés font leurs courses après Noël. Les plus prévoyants commencent à arpenter les rayons des magasins très tôt : 12% des consommateurs effectuent leurs premiers achats avant le mois de novembre, selon une étude 2015 du cabinet Deloitte. 82% des sondés attendent néanmoins les deux derniers mois de l’année pour réaliser leurs emplettes. De manière plus anecdotique, 4% des sondés font leurs courses après Noël et 2% attendent même le mois de janvier, un timing qui n’est probablement pas étranger avec l’arrivée des soldes d’hiver.

Les réponses des consommateurs sont cohérentes avec leurs comportements. , comme le montrent les résultats d’une étude réalisée par Criteo, une société française spécialisée dans le marketing et l’analyse du trafic internet. "Le trafic augmente sensiblement à partir de la fin octobre, c’est la phase de recherche", précise cette étude, puis les achats en ligne commencent à partir de la deuxième moitié de novembre pour s’essouffler à partir de mi-décembre : passé ce délai, les consommateurs redoutent de ne pas être livrés à temps.

60% des achats effectués le soir ou le week-end. Concentrés sur deux mois, les achats de Noël se font également à un moment bien précis de la semaine : 60% des achats sont effectués le soir et le week-end, d’après une étude réalisée par Harris Interactive 2016.

Un achat sur six effectué en ligne. Se rendre dans un magasin spécialisé reste le meilleur moyen d’avoir un large choix et de bénéficier des conseils de professionnels, mais de plus en plus de consommateurs profitent du commerce en ligne pour éviter la cohue du samedi après-midi. En effet, 72% des Français vont cette année faire une partie de leurs emplettes de Noël sur la Toile, une proportion en hausse de 4 points par rapport à 2015, selon un sondage Mediametrie. Résultat, un cadeau sur six devrait être acheté en ligne cette année, selon une étude du Center for Retail Research. Et même ceux qui comptent se rendre en magasin passent d’abord par internet pour se renseigner et comparer les tarifs : c’est le cas de 87% des sondés.

Les plus connectés ne sont pas ceux qui dépensent le plus en ligne. Pour Noël 2016, les cyber-acheteurs hexagonaux consacreront en moyenne 195 euros de leur budget de fêtes aux dépenses en ligne, selon Mediametrie. Mais, contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas les plus jeunes qui achètent le plus via Internet : les seniors y dépensent plus que la moyenne. Ainsi, les 50 ans et plus prévoient en moyenne 233 euros d’achats en ligne, un montant qui atteint même 246 euros pour les 65 ans et plus. Autre preuve de l'importance prise par les nouvelles technologies : 64% des sondés affirment vouloir offrir ou se faire offrir un produit high-tech pour Noël, selon un sondage Easypanel réalisé pour la société Purch. 

Des dépenses à anticiper. Avec un budget moyen de 350 à 400 euros par foyer, Noël est un évènement qui ne s’improvise pas, surtout dans les familles les moins argentées. De nombreux ménages anticipent donc ces dépenses : 26% des Français interrogés par Yougov déclarent mettre une somme de côté tous les mois en prévision de l'évènement. Près d'un sur cinq pioche sur son épargne, et 14% comptent sur leur 13e mois et/ou leur prime de fin d'année pour financer les dépenses.