Appartement de fonction : Lepaon admet une "faute collective"

  • A
  • A
Appartement de fonction : Lepaon admet une "faute collective"
Thierry Lepaon affirme "avoir découvert par la presse" le montant des travaux de son appartement.
Partagez sur :

RÉACTION - Le secrétaire général de la CGT assure avoir découvert par la presse le montant des travaux, dont le coût fait polémique.

Le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, a déclaré mardi que le montant des travaux dans son appartement de fonction à Vincennes résultait d'une "faute collective qui ne masque pas des responsabilités individuelles".

>> LIRE AUSSI - CGT : Une facture de 130.000 euros qui passe mal

Thierry Lepaon, qui s'exprimait devant le Conseil Confédéral Nationa (l'équivalent du parlement de la CGT), a assuré avoir "appris par la presse" la somme des travaux réalisés. Il a cité le chiffre de 105.000 euros et non pas 130.000 comme l'avait affirmé Le canard Enchainé et précisé que son appartement faisait 79 mètres carrés et non pas 120, comme l'a avancé l'hebdomadaire.

Une tentative de déstabilisation ? Cette affaire survient alors que la réunion à Montreuil du CCN se tient mardi et mercredi. Réunion cruciale pour Thierry Lepaon qui est attendu au tournant sur la manière dont il a dirigé la CGT ces derniers mois, notamment sur les ratés dans la gestion de la grève à la SNCF avant l'été et l'échec cuisant de la journée d'action sur la protection sociale, à la mi-octobre.

Thierry Lepaon abordait déjà ce Comité Confédéral National en position de faiblesse. Cette affaire n'arrange rien pour lui.