L'emploi intérimaire a poursuivi sa hausse en juin

  • A
  • A
Partagez sur :

Alors que les chiffres du chômage pour le mois de juin doivent être publiés mardi à 18h, l'intérim, lui, se porte bien.

EXCLUSIF

C'est une bonne nouvelle sur le front du chômage. En juin, l'emploi intérimaire a progressé de 5,7% par rapport au même mois l'an dernier, révèle Europe 1 mardi matin. Si cette progression est significative, il faut cependant la nuancer. En effet, après une crise économique, il est habituel de voir l'emploi intérimaire repartir nettement à la hausse.

L'Euro booste l'intérim. Sur les six premiers mois de l'année, la progression est quasi identique. Et ce sont les Pays-de-la-Loire, l’Île-de-France et les Hauts-de-France qui en profitent le plus. Ce rebond de l'intérim tient à plusieurs raisons, à commencer par l'Euro de football. De nombreuses personnes ont en effet été embauchées temporairement pour la sécurité de l'événement. Par ailleurs, le monde du bâtiment - qui emploie généralement beaucoup d'intérimaires - va mieux. Même chose du côté des transports, et cela est un bon signal pour l'économie. Plus les camions roulent, plus on transporte de marchandises. Plus largement, ces bons chiffres de l'intérim s'expliquent par le petit rebond de la croissance.

Et le chômage ? Pour autant, cela ne signifie pas forcément que le chômage va reculer. Généralement, quand l'intérim repart à la hausse, on observe six à douze mois plus tard une vraie hausse des créations d'emploi. Mais ici, la reprise est poussive. Les chefs d'entreprises n'ont pas encore assez confiance en l'avenir pour embaucher en CDI et l'intérim est pour eux un bon matelas de sécurité.