L'économie française a créé 52.200 emplois salariés marchands au 3e trimestre

  • A
  • A
L'économie française a créé 52.200 emplois salariés marchands au 3e trimestre
Le secteur marchand a battu un record de création de postes@ JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :

Selon les estimations de l'Insee, l'économie française aurait créé 52.000 emplois au 3ème trimestre 2016.

L'économie française a enregistré un sixième trimestre consécutif de créations nettes d'emplois marchands, avec 52.200 nouveaux postes (+0,3%) au 3e trimestre, une performance jamais atteinte depuis la crise de 2008, selon une estimation de l'Insee publiée jeudi.

Le secteur marchand a battu un nouveau record de création de postes. Le secteur n'avait plus créé autant d'emplois sur un trimestre depuis le 3e trimestre 2007. Sur un an, le secteur marchand (privé non agricole) a créé 145.100 emplois salariés (+0,9%), pour atteindre 16,07 millions de postes, un niveau inédit depuis le 3e trimestre 2011. De juillet à septembre, l'emploi intérimaire (+29.600 postes, +5,1%) et le secteur tertiaire hors intérim (+31.300 postes, +0,3%) sont dynamiques, compensant largement de nouvelles destructions de postes dans l'industrie (-9.100 postes, -0,3%).

L'emploi intérimaire connaît un net rebond. Il connaît un net rebond (+29.600, +5,1%), après un coup d'arrêt qui aura duré deux trimestres. Le secteur dépasse le cap symbolique des 600.000 personnes pour la première fois depuis mi-2008. Le dynamisme de l'intérim et des services permet de largement compenser de nouvelles destructions de postes dans l'industrie (-9.100, -0,3%), secteur sinistré qui détruit des emplois sans discontinuer depuis début 2001, soit 62 trimestres consécutifs dans le rouge.

Un peu de positif du côté de la construction. De son côté, la construction connaît un trimestre positif (+300, +0,0%) pour la première fois depuis le début du quinquennat de François Hollande. Sur un an, le secteur marchand (privé non-agricole) a créé 145.100 emplois salariés (+0,9%), pour atteindre 16,07 millions de postes, un niveau inédit depuis cinq ans. Sur un an, les services (+136.300, +1,2%) et l'intérim (+49.000, +8,6%) sont bien orientés, tandis que la construction (-7.100, -0,5%) et l'industrie (-33.100, -1,1%) continuent de chuter.

La croissance est repartie à la hausse. Les chiffres positifs de l'emploi sur le trimestre sont conformes aux autres indicateurs économiques, alors que la croissance est repartie (+0,2%) et que le chômage au sens de Pôle emploi a baissé de 35.200 personnes (-1,0%). Cet indicateur concerne principalement les postes salariés du secteur privé non agricole.