Le salaire net moyen en France a augmenté de 1,1% en 2015

  • A
  • A
Le salaire net moyen en France a augmenté de 1,1% en 2015
Le salaire net moyen en France a augmenté en 2015 de 1,1%.@ DENIS CHARLET / AFP
Partagez sur :

Selon l'Insee, les salariés du privé et des entreprises publiques ont perçu chaque mois en moyenne 2.250 euros nets pour un temps plein, en 2015.

Le salaire net moyen en France a augmenté en 2015 de 1,1%, après une légère hausse de 0,5% en 2014, dans un contexte de croissance économique modérée et d'inflation quasi nulle, selon une étude de l'Insee publiée jeudi. En 2015, les salariés du privé et des entreprises publiques (SNCF, EDF, France télévisions, etc.) ont perçu chaque mois en moyenne, pour un temps plein, 2.250 euros nets après prélèvement des cotisations sociales (2.998 euros bruts). Ces salariés étaient au nombre de 15,5 millions (hors apprentis, stagiaires, salariés agricoles et des particuliers employeurs).

Toutes les catégories socioprofessionnelles gagnantes. Le salaire net moyen croît pour chaque catégorie socioprofessionnelle : de façon plus marquée pour les cadres (+1,2% après +0,8% en 2014) en particulier dans les transports (+2%), les activités commerciales (+ 1,7%) et l'industrie (+1,4%), et pour les ouvriers (+1,1% après +0,4% en 2014), qui ont bénéficié, comme les employés, de la revalorisation du Smic brut horaire (+0,8%) au 1er janvier 2015. Le salaire net moyen des personnes qui restent en place dans le même établissement d'une année sur l'autre, soit un peu plus d'un salarié sur deux du privé, augmente de 2,8% en euros constants, une hausse qui reflète en grande partie, dit l'Insee, "les progressions de carrière et les gains d'ancienneté dans un groupe où les CDI, les hommes et les salariés à temps complet sont surreprésentés".

Les femmes gagnent toujours moins que les hommes. En bas de l'échelle, les 10% de salariés les moins bien rémunérés ont perçu un salaire inférieur à 1.213 euros. En haut de l'échelle, les 10% les mieux rémunérés ont gagné au moins 3.646 euros et les 1% les plus rémunérés au moins 8.283 euros, détaille l'étude. Les femmes ont perçu 18,4% de moins que les hommes, leur salaire net moyen progressant néanmoins légèrement plus que celui des hommes (+1,2%) en raison d'une hausse de leur part parmi les cadres.