Le prêt entre particuliers, un business qui se développe

  • A
  • A
Le prêt entre particuliers, un business qui se développe
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

ARGENT - Le Français Prêt d'union, qui met en relation prêteurs et emprunteurs, vient de lever 31 millions d'euros.

Est-ce un signe de méfiance croissante envers les banques ? Les prêts entre particuliers ont le vent en poupe en France. L'un des principaux acteurs du secteur, "Prêt d'union", annonce jeudi matin une grosse levée de fonds (31 millions d'euros), pour accompagner son succès grandissant. Cette plateforme internet entend se développer partout en Europe et venir titiller les banques traditionnelles.

Comment ça marche ? Le réflexe naturel quand on a besoin d'un prêt, pour acheter une voiture ou faire des travaux par exemple, c'est d'appeler sa banque ou un organisme, types Cetelem ou Sofinco.  Mais de nouveaux acteurs s'immiscent sur le marché, notamment sur le web. Lending club, aux Etats-Uis, et la plateforme la plus connue. Le principe est simple : un particulier prête de l'argent au site internet, et ce dernier prête à une autre particulier. Le créancier gagne entre 3 et 6% du montant de son prêt en moyenne. Et l'emprunteur dispose de taux environ 1% plus bas que la moyenne.

"C'était l'offre la plus attractive. Les autres proposaient environ 8,5% et j'ai eu un taux à 7,9% avec 'Prêt d'union'", témoigne sur Europe 1 Carole, qui a fait un prêt sur trois ans pour financer de nouvelles fenêtres.

Pourquoi est-ce si peu cher ? Ces petites plateformes (80 salariés chez Prêt d'union) ont moins de frais que les banques, qui remplissent d'autres fonctions et ont de nombreux coûts. En outre, ces plateformes ne prêtent que si un particulier veut bien leur confier leur argent. Contrairement aux autres établissements, elles ne doivent donc pas acheter de l'argent sur les marchés.    

Il est également bien plus difficile d'obtenir un crédit chez Prêt d'union que dans un organisme traditionnel. Pour promettre des taux défiants toute concurrence, la plateforme doit s'assurer de la solvabilité de l'emprunteur : elle ne prête donc que si votre dossier est bêton.   

Prêt d'union a prêté deux fois plus en 2015. Au total, 25.000 clients se sont tout de même déjà approchés de Prêt d'union, pour l'heure la seule plateforme en France. Chaque client emprunte en moyenne 8.000 euros, et la plateforme a prêté 160 millions d'euros au total en 2015, soit deux fois plus que l'an dernier. Prêt d'union, née en décembre 2011, prévoit d'être rentabgh le dès cette année.