Le préaccord signé à Continental prévoit 50.000 euros par salarié

  • A
  • A
Le préaccord signé à Continental prévoit 50.000 euros par salarié
Partagez sur :

La direction et les partenaires sociaux de l'usine Continental de Clairoix dans l'Oise sont parvenus vendredi à un "préaccord" sur le plan de sauvegarde de l'emploi accordant notamment 50.000 euros de prime par salarié.

Cette fois, le conflit entre direction et salariés de Continental à Clairoix touche à sa fin. La direction du fabricant allemand de pneus a confirmé samedi que "le paiement des 50.000 euros par personne" faisait partie du préaccord approuvé samedi matin par les salariés à l'unanimité. Ce préaccord signé vendredi soir dans la nuit doit être validé par le comité central d'entreprise la semaine prochaine.

"Les gens sont ravis, a assuré Xavier Mathieu, responsable CGT du site de Clairoix. Ils auraient préféré que l'usine ne ferme pas, mais ils sont vraiment satisfaits de cet accord." Dans un premier temps, les dirigeants de Continental avaient proposé une prime de départ de 17.000 euros nets par salarié.

"On a également réussi à obtenir une sorte de contrat d'assurance qui fait que les gens qui auront 52 ans avant décembre 2009 auront la garantie d'avoir 80% de leur salaire jusqu'à la retraite, a expliqué Xavier Mathieu. C'est une retraite-maison."

Les licenciements des salariés seront prononcés le 31 décembre 2009. La direction a confirmé qu'ils bénéficieraient "d'un accompagnement jusqu'au 31 décembre 2011" et que "l'activité de production du site de Clairoix ne redémarrerait pas".