Le port de Marseille-Fos bloqué

  • A
  • A
Le port de Marseille-Fos bloqué
@ REUTERS
Partagez sur :

Les dockers bloquent le port de Fos pour dénoncer la réforme portuaire et celle des retraites.

Marseille n’a pas attendu samedi pour relancer le mouvement de grèvecontre la réforme des retraites. Tous les accès au port de Marseille-Fos sont en effet bloqués vendredi matin par le personnel et les dockers, mobilisés avant tout contre la réforme portuaire, mais aussi contre celle des retraites.

"On a bloqué tous les accès, c'est un mouvement à la fois contre la réforme des ports et contre le projet de réforme des retraites. On avait dit il y a quelques jours que l'on envisageait de durcir le mouvement. La situation d'aujourd'hui est une étape supplémentaire et il y aura sans doute d'autres actions dans les prochains jours", a prévenu Pascal Galeoté, leader du syndicat CGT des agents des bassins Est et des terminaux pétroliers.

Un mouvement reconductible

Les accès au port doivent rester fermés toute la journée de vendredi et il n'est pas exclu que le mouvement se poursuive dans les jours qui viennent. "Toute l'activité est arrêtée", a confirmé une porte-parole du Grand Port Maritime de Marseille (GPMM), précisant que le personnel et les dockers avaient commencé à "bloquer les accès entre 05h et 06h du matin".

Ce mouvement s'inscrit dans le cadre d'un appel par la Fédération nationale CGT des Ports et Docks (FNPD) à 72 heures de grève à partir de vendredi sur le thème de la pénibilité, qui touche aux retraites ainsi qu'à la nouvelle convention collective prévue par la réforme portuaire. Cette dernière modifie notamment le statut des dockers, dont le métier a évolué vers une plus grande mécanisation.

A Marseille, les terminaux pétroliers de Lavera et Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) sont également bloqués depuis lundi, avec déjà 37 navires en rade jeudi.

La Corse rationne l’essence

Conséquence de cette grève, la préfecture de Corse a annoncé jeudi avoir pris des mesures de limitation de l'approvisionnement de gasoil. Les réserves totales de l'île sont estimées à 11.200 m3 mais les dernières livraisons remontent au 21 septembre. Normalement, la Corse épuise ses réserves en 15 jours.