Le parquet demande le renvoi en correctionnelle de Seillière et de JP Morgan Chase

  • A
  • A
Le parquet demande le renvoi en correctionnelle de Seillière et de JP Morgan Chase
Ernest-Antoine Seillière.@ AFP
Partagez sur :

Le parquet national financier a réclamé le 2 novembre le renvoi en correctionnelle de quinze personnes, dont l'ancien patron des patrons Ernest-Antoine Seillière, et de la banque JP Morgan Chase.

Le parquet national financier a réclamé le 2 novembre le renvoi en correctionnelle de quinze personnes, dont l'ancien patron des patrons Ernest-Antoine Seillière, et de la banque JP Morgan Chase dans une enquête sur une fraude fiscale.

Les explications. Le parquet souhaite que JP Morgan Chase comparaisse pour complicité de fraude fiscale, soupçonnée d'avoir participé au montage ayant permis à d'anciens dirigeants et cadres de la société d'investissement Wendel d'éluder des dizaines de millions d'euros à l'impôt.

Si le parquet devait être suivi par les juges instructeurs, outre Ernest-Antoine Seillière, treize de ces responsables seraient jugés pour fraude fiscale, dont l'ancien président du conseil de surveillance, Jean-Bernard Lafonta. Soupçonné d'avoir incité les autres mis en examen à participer au montage délictueux, ce dernier serait, si le parquet était suivi, également jugé pour complicité de fraude fiscale, à l'instar d'un fiscaliste.