Le parcours fou d'un plat de lasagnes

  • A
  • A
Le parcours fou d'un plat de lasagnes
@ MAXPPP
Partagez sur :

INFOGRAPHIE - L'affaire de la viande de cheval révèle le circuit complexe des plats préparés.

D'où viennent les lasagnes, les moussakas et autres plats préparés qui atterrissent dans nos assiettes ? La découverte de viande de cheval dans des lasagnes Findus 100% boeuf en Grande-Bretagne, l'attention est portée sur la chaîne d'approvisionnement des plats préparés. Le scandale a mis en lumière un circuit international et complexe que le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll n'a pas hésité à qualifier de "brouillard".

"Le débat est posé". "Je découvre la complexité des circuits, et de ce système de jeux de trading entre grossistes à l'échelle européenne", a-t-il avoué lundi matin sur RTL. "Le nombre d'intermédiaires est tellement important qu'il y a une perte de capacité à maîtriser la traçabilité." "Le brouillard est tellement épais que plus personne ne s'y retrouve, on finira par avoir de gros problèmes", a-t-il ajouté. "Le débat est posé", a de son côté réagi le ministre délégué en charge de l'agroalimentaire Guillaume Garot sur Europe 1.  La réunion de crise qui se tient lundi après-midi à Bercy avec les principaux acteurs de l'industrie agro-alimentaire est destinée à "démonter le mécanisme de la traçabilité et voir comment nous pouvons l'améliorer."

 >> LIRE AUSSI : Viande de cheval : les acteurs du scandale

>> Pour tenter d'y voir un peu plus clair, Europe1.fr a identifié les principales étapes du parcours des lasagnes incriminées :

11.02 Viande de cheval parcours taille moyenne

© DR

Pas de mention de l'origine. Pour le consommateur, il est bien difficile d'y voir clair. Alors que la mention de l'origine de la viande sur un steak est obligatoire, elle ne l'est pas sur les plats cuisinés, les industriels s'y étant toujours refusé. Pourquoi ? Car ces plats sont des produits assemblés à partir d'ingrédients de plusieurs pays, comme de la sauce tomate chinoise ou, en l'occurence, de la viande de Roumanie...

Les traders. En amont de la chaîne, on trouve des traders qui choisissent les ingrédients sur le marché international en fonction de leur prix pour le compte des industriels. La moitié de la viande qui circule en Europe passe entre leurs "mains". Dans le jargon, on parle de "minerai de viande", un terme qui désigne en fait des palettes de 800 kg de blocs de viande congelée.

Différentes marques, les mêmes lasagnes. Au final, 17 000 tonnes de plats cuisinés sont produits chaque année par un groupe comme Comigel. Si des contrôles sanitaires sont effectués, la nature de la viande n'est, elle pas vérifiée. Quant aux différentes marques présentées dans nos rayons de surgelés, elles recouvrent bel et bien les mêmes produits préparés dans la même usine, avec les mêmes ingrédients… mais à des prix différents.