Le ministère de l'Économie veut ouvrir de nouveaux secteurs à la concurrence

  • A
  • A
Le ministère de l'Économie veut ouvrir de nouveaux secteurs à la concurrence
Bercy songe à ouvrir à la concurrence de nouveaux secteurs d'activités.@ MARTIN BUREAU / AFP
Partagez sur :

D'après "Le Monde", Bercy envisage d'ouvrir à la concurrence de nouveaux secteurs de l'économie, ciblant "toutes les sociétés, quelle que soit leur taille".

Bercy songe à ouvrir de nouveaux secteurs à la concurrence dans le cadre d'une "loi de transformation de l'économie" prévue pour le printemps 2018, indique Le Monde dans son édition datée de dimanche. Alors que le ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire a déjà fait part à plusieurs reprises de son intention de présenter une loi visant à soutenir les TPE et PME, le quotidien croit savoir que le texte sera plus large et "devrait finalement cibler toutes les sociétés, quelle que soit leur taille".

"Un champ de vision le plus large possible". Selon un responsable cité par Le Monde sans plus de précisions sur son statut, "ce texte pourrait permettre d'ouvrir de nouveaux secteurs à la concurrence". "À ce stade, nous préférons avoir le champ de vision le plus large possible, quitte à refermer ensuite certaines pistes", poursuit cette source. Contacté par Reuters, le cabinet de Bruno Le Maire a précisé qu'"aucune décision n'a été prise à ce stade sur d'éventuelles ouvertures à la concurrence".

La loi d'août 2015 sur la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques portée par Emmanuel Macron lorsqu'il était ministre de l'Économie a notamment ouvert à la concurrence le secteur des transports - avec la libéralisation des voyages par autocar - et réformé les conditions d'exercice de certaines professions réglementées du droit, comme les notaires ou les huissiers de justice, par exemple.