Le Livret A n’est plus rentable

  • A
  • A
Le Livret A n’est plus rentable
Partagez sur :

La Banque de France a refusé de réviser son taux, maintenu à 1,25%, au détriment du pouvoir d’achat.

Le taux de rémunération du Livret A restera inchangé au moins jusqu'en août. La Banque de France considère que les conditions économiques ne justifient pas une révision, une décision qui a provoqué la surprise de certains économistes.

Le taux d’intérêt du Livret A, fixé à 1,25%, reste donc inchangé, alors que selon la formule utilisée pour son calcul, celui-ci aurait dû remonter à 1,75%. Mais le gouverneur de la banque centrale Christian Noyer a estimé que "la variation de l'inflation et des marchés monétaires depuis le mois de décembre n'était pas suffisamment importante pour justifier une révision du taux du Livret A".

Quand épargner fait perdre du pouvoir d’achat

Avec un taux d’intérêt de 1,25%, le Livret A ne rapporte plus grand-chose. Mais il risque de ne plus être rentable du tout puisque l’inflation a dans le même temps redémarré. L'Insee a annoncé mardi que la hausse des prix à la consommation avait continué de s'accélérer en mars pour atteindre 1,5% hors tabac par rapport à mars 2009.

Un Livret A qui ne rapporte que 1,25% et des prix qui augmente de 1,5% : l’inflation dépasse donc le taux d’intérêt, cela se traduit par une perte de pouvoir d’achat, comme l’explique Axel de Tarlé :

Les règles de fixation du taux d’intérêt

Le principe d'une formule automatique de fixation des taux d'intérêt de l'ensemble des livrets d'épargne réglementée, dont le Livret A, a été mis en place en août 2003 pour dépolitiser ce sujet sensible.

Le taux est susceptible d'être modifié quatre fois par an. Il est systématiquement réexaminé les 1er février et 1er août et peut faire aussi l'objet d'un examen supplémentaire les 1er mai et 1er novembre, si la Banque de France le recommande, en cas de variation "très importante" des indicateurs.

L’argent déposé sur les Livret A sert principalement à financer des missions d’intérêt général, par l’intermédiaire de la Caisse des Dépôts qui centralise l’épargne. Rendre le Livret A mois intéressant, c’est donc assécher le financement du logement social et de la rénovation urbaine, déjà à la peine, mais aussi des infrastructures de transports.

REAGISSEZ - Le Livret A reste-t-il à vos yeux un bon moyen d'épargner ?