Le gazole au plus bas depuis juillet

  • A
  • A
Le gazole au plus bas depuis juillet
@ Maxppp
Partagez sur :

Les prix ont reculé la semaine dernière de 24 centimes à 1,3486 euro le litre.

>> L'INFO. Alors que le dispositif pour limiter les prix à la pompe prend progressivement fin, les prix du gazole, eux, ont reculé la semaine dernière en France pour atteindre leur plus bas niveau depuis le mois de juillet.

• 23 centimes de moins. Entre le 14 et le 21 décembre, le prix du litre de gazole a reculé de 23 centimes à 1,3486 euro, selon les relevés hebdomadaires du ministère de l'Ecologie et de l'Energie. Le litre de gazole, qui représente plus de 80% des ventes de carburant en France, n'avait pas coûté moins de 1,35 euro depuis la première semaine de juillet. Le diesel avait même culminé la semaine du 24 août, à 1,4592 euro le litre.

>> LIRE AUSSI : Le diesel plus taxé pour notre santé ?

 • En revanche, les prix du sans plomb ont augmenté la semaine dernière. Le litre de sans plomb 95 a progressé de 16 centimes à 1,5035 euro et le sans plomb 98 de 0,40 centimes à 1,5564 euro.

• Remontée du Brent et de la fiscalité. Ces évolutions de prix ont eu lieu sur fond de petite remontée du baril de Brent, qui selon des chiffres de l'Union des industries pétrolières (Ufip) s'échangeait jeudi à 83,48 euros le baril contre 83,34 euros une semaine plus tôt. Sur le plan fiscal, les distributeurs français de carburant font dans le même temps face à une remontée progressive de la taxe sur les carburants (TICPE). Après avoir été abaissée de 3 centimes fin août, elle a été relevée d'un centime début décembre, puis encore d'un demi-centime au milieu du mois. Elle doit retrouver son niveau d'origine le 11 janvier.

 • L'explication de L'Ufip: Jean-Louis Schilansky, patron de l’Union française des industries pétrolières, a expliqué cette baisse au micro d’Europe 1, mercredi matin :  "la raison principale est la baisse du prix du pétrole en euro. La baisse des taxes du gouvernement a marché pendant deux ou trois mois même si cela remonte quelque peu. On est actuellement à un point bas. On peut s’attendre à ce que les prix remontent légèrement dans les semaines qui viennent, même si ce ne sera pas une flambée des prix".