Le déficit de l'Etat français s'est réduit en juillet

  • A
  • A
Le déficit de l'Etat français s'est réduit en juillet
Partagez sur :

Grâce à une baisse de ses dépenses et à une hausse de ses recettes fiscales, l'Etat a réduit son déficit de 4,3 milliards d'euros par rapport à juillet 2014. 

Le déficit de l'Etat s'est réduit de 4,3 milliards d'euros fin juillet par rapport à la même période en 2014. Il s'est établi à 79,8 milliards d'euros, en raison notamment d'une baisse des dépenses, a annoncé mardi Bercy.

Moins de dépense.Les dépenses (budget général et prélèvements sur recettes) ont diminué de 4,2 milliards d'euros par rapport à la même période de 2014, pour s'établir à 229,3 milliards d'euros au 31 juillet. Les recettes du budget général (nettes des remboursements et dégrèvements) ont pour leur part augmenté de 2,9 milliards d'euros, atteignant 173 milliards d'euros fin juillet. 

Impôt sur le revenu et CICE. Les recettes fiscales nettes ont augmenté de 2,3 milliards d'euros par rapport à la même période un an auparavant. Dans le détail, les recettes de l'impôt sur le revenu ont augmenté de 7,6%, tandis que celles de l'impôt sur les sociétés (IS) ont chuté de 36,7%. Sur ce dernier point, un responsable du secrétariat d'Etat au Budget a expliqué qu'il s'agissait notamment d'un "effet temporaire lié à un effet calendaire sur le crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE)", le coût de ce dernier étant concentré sur les mois de mai, juin et juillet. 

Plus d'amendes qu'il y a un an. Les recettes non fiscales ont de leur côté augmenté de 100 millions d'euros, en raison "d'un produit des amendes supérieur à l'an passé, du fait de la sanction sur les produits d'hygiène et d'entretien prononcée par l'Autorité de la concurrence fin 2014", selon le communiqué. En décembre, l'Autorité de la concurrence avait prononcé deux amendes, d'un montant cumulé record de 950 millions d'euros, à l'encontre des géants des secteurs de l'entretien/hygiène/beauté, pour une entente commerciale sur les prix entre 2003 et 2006.