Le chômage stagne en juin, mais baisse chez les jeunes

  • A
  • A
Le chômage stagne en juin, mais baisse chez les jeunes
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A est quasiment stable au mois de juin (+1.300 personnes). Mais la baisse se confirme chez les jeunes.

Légère embellie sur le front de l’emploi. Lundi, François Rebsamen a en effet annoncé que "le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A (sans aucune activité dans le mois) est quasiment stable au mois de juin (+1.300 personnes, soit +0,0 %). Mais le ministre du Travail poursuit son communiqué en estimant que "l’évolution du nombre de demandeurs d’emploi doit cependant s’analyser en longue période. Depuis le 1er Janvier 2015, son ralentissement est un signe encourageant : + 8.800 par mois en moyenne, soit deux fois moins qu’au second semestre 2014".

Pour éviter toute accusation de manipulation des chiffres, la Darès précise toutefois qu'en raison de nouvelles définitions visant à affiner le profil des demandeurs d'emploi, certains chômeurs anciennement classés en catégorie A le sont désormais en D ou en E. C'est notamment le cas des personnes en contrats aidés ou des jeunes effectuant leur service civique. Avec l'ancienne définition, il y aurait eu une hausse de 10.000 chômeurs.

L’emploi intérimaire progressé de 2,6%. Autre nouvelle encourageante pour le gouvernement, le nombre de demandeurs d’emploi âgés de moins de 25 ans, inscrits à Pôle emploi en catégorie A, a reculé de 1,1 % au mois de juin (-6.200 personnes). Et, selon les informations d’Europe 1, une tendance commence toutefois à s'affirmer : le retour des intentions d'embauche dans les entreprises. Au premier trimestre 2015, elles ont progressé de 1,6%. L’emploi intérimaire a ainsi progressé de 2,6% au premier semestre, après six semestres de baisses consécutives. "Les chefs d'entreprises manquent encore de visibilité, bien qu'ils fassent preuve d'un optimisme important. Plutôt que de prendre la décision de recruter en CDI, ils ont recours à l’intérim dans un premier temps", décrypte pour Europe 1 François Roux, délégué général de Prism'emploi, qui regroupe les professionnels de l'intérim.

rebs

"Cette amélioration devra être confirmée dans les prochains mois". Point  d’emballement pour autant au sein du gouvernement, où l’on sait que les évolutions positives constatées ces derniers mois - "croissance économique soutenue au premier trimestre, hausse des déclarations d’embauche de plus d’un mois (+2.6% sur le premier semestre) et de l’intérim', liste François Rebsamen – restent fragiles. 'Cette amélioration devra être confirmée dans les prochains mois pour faire diminuer durablement le chômage", reconnaît ainsi le ministre du Travail.




"Ce gouvernement fait fausse route !" Selon l'Unedic, l'organisme qui gère l'Assurance chômage, le chômage devrait commencer à reculer dès cet été, et la baisse devrait encore s’accélérer en 2017, année au cours de laquelle la France devrait compter 68.000 demandeurs d’emplois en moins. Pourtant, pour Luc Chatel, conseiller politique de Nicolas Sarkozy, invité lundi matin d’Europe 1, 'structurellement, nous avons un problème en France. Ce gouvernement fait fausse route ! Il faut changer de braquet ! On sent qu’il n’y a pas une mobilisation tous azimuts. Quand vous avez cinq millions de personnes au bord du chemin, il faut tout essayer !"


Luc Chatel sur le chômage : "Ce gouvernement...par Europe1fr