Le chômage est reparti à la hausse en mai (+ 0,3%)

  • A
  • A
Le chômage est reparti à la hausse en mai (+ 0,3%)
@ Philippe HUGUEN/AFP
Partagez sur :

Après deux mois de baisse consécutifs, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A repart à la hausse. 

Deux mois de baisse et pas plus. Le nombre de demandeurs d’emploi est reparti à la hausse en mai, selon les derniers chiffres publiés par Pôle emploi vendredi. Le mois dernier, 3,520 millions de personnes étaient sans activité (catégorie A) en France métropolitaine, soit une hausse de 0,3% (+ 9.200 personnes) par rapport au mois d’avril. Le nombre de chômeurs des catégories B et C (activité réduite) progresse, lui, de 1,2% sur un mois, pour s’établir à 1,908 million.

L’Outre-mer pas épargné. En comptant les Drom (départements, régions et collectivités d'outre-mer), le nombre de demandeurs d’emploi grimpe à 3,775 millions pour la catégorie A (+0,3%), et à 5,726 millions au total, soit une hausse de 0,6% sur un mois (et 0,3% sur un an). "En mai 2016, le nombre de réinscriptions sur les listes est élevé, à la suite des sorties pour défaut d’actualisation observées en avril 2016. Ceci contribue à la hausse du nombre d’entrées en catégories A, B, C", précise par ailleurs Pôle emploi dans un communiqué.

Du mieux pour les seniors et les chômeurs longue durée. En catégorie A, la hausse touche un peu plus les femmes (+0,4%) que les hommes (+0,2%). Elle semble aussi particulièrement impacter les jeunes : sur un mois, Pôle emploi a enregistré 0,9% de chômeurs supplémentaires de moins de 25 ans, et 0,3% de 25 à 49 ans.

Le nombre de demandeurs d’emploi de plus de 50 ans, en revanche, connaît une baisse de 0,1% sur un mois. Le chômage de longue durée (nombre de ceux qui attendent un emploi depuis plus d'un an), également, baisse de 0,6% sur un mois, et de 1,3% sur les trois derniers mois.

Myriam El Khomri préfère parler des trois derniers mois. Réagissant via un communiqué, la ministre du Travail, Myriam El Khomri, a préféré mettre l’accent sur la "tendance" de ces trois derniers mois, plutôt que sur ce retour à la hausse au mois de mai. Cette tendance "reste orientée à la baisse, avec 70.700 (-2,0 %) demandeurs d’emploi en moins" depuis le mois de mars, insiste la ministre.

"Le nombre de demandeurs d’emploi seniors a une nouvelle fois reculé, et ce pour le troisième mois consécutif, ce qui ne s’était pas produit depuis plus de huit ans. Le renforcement de notre politique de l’emploi en direction des plus fragiles y contribue", s’est félicitée également Myriam El Khomri. "Cette baisse témoigne également d’une amélioration en profondeur de la situation sur le marché du travail qui concerne toutes les classes d’âge sur les trois derniers mois", poursuit-elle, assurant que "les perspectives de croissance et de créations d’emploi pour 2016 sont positives".