Le bug du billet de cinq euros

  • A
  • A
Le bug du billet de cinq euros
A gauche, l'ancienne coupure de cinq euros, à droite, la nouvelle.@ MAXPPP
Partagez sur :

ENQUTE E1 - Le nouveau billet de cinq euros est considéré comme faux par bon nombre de caisses automatiques.

L'info. Le nouveau billet de cinq euros connaît des débuts difficiles. Mis en circulation le 2 mai, il peine à trouver sa place au côté des autres coupures. Et pour cause : la plupart des systèmes de détection des faux billets ne le reconnaissent pas, quand ce ne sont pas tout simplement les commerçants qui se méfient et refusent de l'accepter par précaution.

A Périgueux, en Dordogne, un particulier s'est ainsi vu refuser le nouveau billet, pourtant tout juste sorti du distributeur automatique, rapporte Sud Ouest. A Paris, Europe 1 a également essuyé un refus en voulant payer avec la nouvelle coupure. Et le problème ne s'arrête pas aux frontières françaises : en Belgique, les dépôts automatiques de plusieurs banques rejettent également ces coupures.

Des appareils qui ne sont pas à jour. "Il y a beaucoup d'appareils de contrôle en circulation, dont un certain nombre ne sont pas à jour", explique à Europe 1 Christophe Dolbeau, directeur général de CTMS, une entreprise qui commercialise des appareils de traitement des billets de banque. "Comme on est sur un billet de cinq euros et que peu de commerçants les surveillent, la mise à jour du logiciel peut avoir été 'oubliée' ", souligne-t-il. Mais il pointe également un autre problème : "un certain nombre d'appareils d'entrée de gamme ne prévoient pas la possibilité d'une mise à jour. Donc ces appareils-là ne peuvent pas contrôler la nouvelle série de billets". Conséquence, la nouvelle coupure est systématiquement rejetée par ces machines.

>> A LIRE AUSSI : Voici le nouveau billet de cinq euros

"Le billet est introuvable". Michel prieur, numismate et responsable du site CGB.fr, pointe également la responsabilité des autorités : "lorsque l'on fait une grosse campagne de communication sur un produit qui va sortir le deux mai, on se débrouille pour qu'il y en ait partout", martèle-t-il. "Or, le jour de sa mise en circulation, même place de la Bourse, à deux pas de la Banque de France, le nouveau billet de 5 euros était introuvable. Evidemment, comme les gens n'en ont pas eu en main, comment voulez-vous qu'ils le reconnaissent", regrette-t-il.