Le bonus-malus encore durci

  • A
  • A
Le bonus-malus encore durci
Les bonus-malus automobiles seront durcis dès le 1er janvier 2012.@ MAXPPP
Partagez sur :

En 2012, le gouvernement va réduire les bonus et augmenter les malus pour les voitures.

Sur les bonus-malus automobiles, le gouvernement va faire des économies. Le dispositif, qui a déjà coûté 2,3 milliards d'euros depuis sa mise en place en 2008, sera une nouvelle fois durci, a annoncé mardi le ministre de l'Industrie Eric Besson. En clair, les bonus pour les voitures "propres" vont baisser, alors que les malus vont augmenter.

En effet, le bonus pour les voitures émettant entre 61 et 90 grammes de CO2 par kilomètre sera réduit de 600 à 400 euros et celui pour les véhicules émettant entre 91 et 105 grammes de 300 à 100 euros, a détaillé le ministre.

Le bonus pour voitures électriques et hybrides inchangé

Dans le même temps, le malus pour les véhicules les plus polluants va bondir. Il passera de 1.100 à 1.300 euros pour ceux émettant entre 181 et 190 grammes, de 1.600 à 2.300 euros pour ceux émettant entre 191 et 230 grammes et de 2.600 à 3.600 euros pour ceux émettant plus de 230 grammes.

En revanche, le coup de pouce aux voitures électriques et hybrides, qui émettent moins de 60 grammes, reste le même : 5.000 ou 3.500 euros selon les modèles.

Cette mesure, qui s'appliquera aux voitures acquises à partir du 1er janvier 2012, s’inscrit dans la politique d’austérité du gouvernement. "Ces ajustements étaient nécessaires pour d'évidents motifs pour lutter contre les déficits", justifie Eric Besson, selon le texte d'un discours diffusé à l'avance.

Le système du bonus-malus, mis en place début 2008 suite au Grenelle de l'environnement, représente "un effort cumulé de 2,3 milliards d'euros", a souligne Eric Besson. Mais le ministre a aussi mis en avant les bienfaits écologiques du système : selon lui, il a permis de réduire les émissions moyennes des véhicules neufs de 149 grammes de CO2 par kilomètre en 2007 à 128 grammes cette année.