Ladreit de Lacharrière : "Fitch considère que la France a une économie stable"

  • A
  • A
Partagez sur :

Marc Ladreit de Lacharrière détient l'agence de notation Fitch. Pour lui, la France va mieux grâce à la reprise de la croissance. Reste une faiblesse colossale : l'endettement du pays.

Est ce que la France va mieux, comme l'affirme François Hollande ? Marc Ladreit de Lacharrière, homme d'affaires détenteur en partie de l'agence de notation Fitch, s'est prononcé auprès d'Anne Sinclair, samedi sur Europe 1.

La France garde son AA chez Fitch. Première indice d'une amélioration, l'agence a maintenu la note AA de la France, le 10 juin. "Il n'y a qu'une dizaine de pays qui ont un triple A", indique l'homme d'affaires, qui précise que ses confrères Standard & Poor's et Moody's - les deux autres principales sociétés de notation financière - attribuent un AA- à l'Hexagone. "Cela veut dire que Fitch considère que l'on a une économie stable."

"Endettement de 97% du PIB". Au delà de l'analyse d'agence, l'homme d'affaires divulgue son propre avis : "Oui ça va mieux, dès lors que les taux de croissance qui vont arriver pour 2016 devraient être de l'ordre de 1,4% et l'année prochaine de 1,7%", alors qu'il n'étaient que de 1,2% en 2015. Mais il a bien un bémol, et de taille : "ça ne va pas extraordinairement mieux parce que l'endettement sur le PIB en France est de 97%. A l"heure actuelle, il y a un magicien à la banque centrale européenne, Mario Draghi (président de la BCE, ndlr), qui met de la monnaie à coût faible à disposition des Etats en attendant de faire les réformes de structure."

Sous "Morphine". Cette injonction de monnaie s'apparente à de la "morphine" pour Marc Ladreit de Lacharrière. "Ce n'est pas ça qui soigne le malade. Il faut que les Etats de la zone euro et pas seulement la France se mettent à faire des réformes de structure, sinon la bulle qui est en train de se créer va sauter."