La taxe foncière a bondi de 16% en cinq ans

  • A
  • A
La taxe foncière a bondi de 16% en cinq ans
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

FISCALITE - L'UNPI a étudié l’évolution de la taxe foncière depuis 2009 : elle a augmenté deux fois et demi plus vite que l’inflation.

INFOGRAPHIE

Les propriétaires d’un bien immobilier ont jusqu’à jeudi pour s’acquitter de la taxe foncière, avec un sentiment général : cette dernière ne cesse d’augmenter. Pour le vérifier, l’Union nationale de la propriété immobilière (Unpi) a mené une étude qui porte de 2009 à 2014 : il en ressort que la taxe foncière à augmenté de 16,42%, c’est-à-dire deux fois et demi l’inflation sur cette période. Une tendance qui se poursuit en 2015.

Ces villes où la taxe foncière a flambé. Derrière cette moyenne de 16,42%, se cachent des cas très particuliers. Il y a d’abord les villes qui ont fait exploser le montant de la taxe foncière. Argenteuil arrive en tête avec  une hausse de 26% en 5 ans, avec un montant moyen de 1.440 euros. Vient ensuite Montreuil, avec +24% en 5 ans et une taxe foncière moyenne de 1.226 euros.

Une note qui continue de grimper en 2015. Cette forte hausse entre 2009 et 2014 n’a pas empêché les communes de poursuivre sur cette voie. Le Forum pour la gestion des villes et des collectivités territoriales s’est, lui, penché sur les chiffres de l’année 2015 : la hausse est de 1,8% dans les 41 villes de plus de 100.000 habitants, alors que l’inflation devrait être proche de zéro cette année. La moitié des 50 plus grandes villes de France ont à nouveau augmenté le montant de la taxe foncière.

C'est Lille qui arrive cette fois-ci en tête du classement 2015, avec une taxe foncière en hausse de 15% par rapport à l’année précédente. Mais la ville avait été très raisonnable ces dernières années, il y a donc une sorte de rattrapage. Le podium est complété par Toulouse et Strasbourg. Mais certaines communes, plus rares, ont réussi à faire baisser le montant de la taxe foncière : c’est notamment le cas de Caen, Grasse, Pau et Laval.