La SNCF verse 230 millions à l'Etat

  • A
  • A
La SNCF verse 230 millions à l'Etat
Début décembre, le PDG du groupe ferroviaire public, Guillaume Pepy avait déjà annoncé que la SNCF serait "dans le vert de façon significative".@ MAXPPP
Partagez sur :

Ce dividende record sera versé au titre de l'année 2011. Reste à savoir à quoi va servir cet argent.

Début décembre, Guillaume Pépy avait indiqué que la SNCF serait "dans le vert de façon significative". Le PDG de la SNCF ne croyait pas si bien dire. C'est un dividende sans précédent que s'apprête en effet à verser à l'Etat français la compagnie ferroviaire : 230 millions d'euros au titre de l'année 2011. D'après le journal Les Echos, qui a révélé l'information mercredi, ce montant traduit une très belle performance opérationnelle en 2011 et correspond à 30% du résultat net récurrent. L'incertitude plane toutefois sur la façon dont cette somme va être utilisée.

L'Etat et la SNCF restent flous

Au début du mois, Guillaume Pépy avait expliqué que cette performance devait permettre de verser un dividende à l'Etat, mais également aux salariés. La SNCF a cependant indiqué mardi soir que le projet de budget 2012 serait examiné jeudi par le Conseil d'administration, se refusant à tout commentaire avant cette échéance.

Interrogé pour savoir ce que de son côté l'Etat allait faire de la somme reversée, Thierry Mariani a répondu mercredi : "C'est prévu pour aller à l'actionnaire principal, c'est-à-dire tous les Français". Le ministre des Transports a par ailleurs qualifié ce versement record de "bonne nouvelle". "Même si d'un côté on reçoit 230 millions, de l'autre côté on en sort beaucoup plus. Ces dividendes compensent à peine ce que l'on donne pour maintenir les trains dans les villes moyennes en France, pour les trains d'équilibre", a toutefois précisé le ministre.

Rénover le réseau ou réduire la dette ?

Lors des Assises du ferroviaire, achevées début décembre, la commission qui planchait sur ce thème avait pour sa part préconisé de réinvestir les dividendes dans la rénovation du réseau, en les versant à Réseau ferré de France (RFF), le gestionnaire des infrastructures.

Les assises ont ainsi acté la nécessité de dégager au moins 1 milliard d'euros de ressources supplémentaires par an, pour assurer la viabilité économique du réseau existant. Mais la politique de réduction des déficits engagée par le gouvernement ces derniers mois pourrait néanmoins changer la donne.

Depuis 2007, la SNCFverse un dividende à l'Etat qui correspond à 30% de son bénéfice net récurrent. L'an passé, le dividende avait été de 65 millions d'euros. C'est en 2009 qu'il avait été le plus élevé avec 183 millions d'euros versés.