La SNCF organise la concurrence face aux hôteliers

  • A
  • A
La SNCF organise la concurrence face aux hôteliers
@ MARTIN BUREAU / AFP
Partagez sur :

Le site voyages-sncf.com officialise mardi son partenariat avec le site Airbnb, ennemi numéro 1 du secteur du tourisme.

Quand vous réservez un billet de TGV, vous pourriez désormais de recevoir un mail de la SNCF, vous proposant de gagner de l'argent pendant votre absence. Comment ? En louant votre logement à des particuliers, via le site Airbnb.


Mise à jour le 15.12 à 17h. Le site internet voyages-sncf.com, filiale de la SNCF, a annoncé mardi qu'il arrêtait une opération de partenariat avec la plateforme d'hébergement chez l'habitant Airbnb, après une levée de boucliers d'hôteliers.

Plus de clients, plus de budget. En échange, Airbnb propose même de vous offrir un billet de train gratuit. La SNCF, de son côté, espère gagner des clients, qui, en louant leur logement, pourraient augmenter leur budget voyage.

Les hôteliers en colère. Pour les hôteliers, en revanche, c'est une véritable trahison. "C'est une honte. Comment une entreprise publique peut-elle passer un partenariat avec une entreprise qui prend autant de libertés avec la fiscalité en France ?", interroge Didier Chenet, président du Synhorcat, le syndicat des hôteliers-restaurateurs. "Airbnb ne déclare en France que 5% du chiffre d'affaires qu'il fait. Nous n'avons rien contre ce genre de plateformes, à condition que tout le monde soit au même niveau de respect des règles fiscales et sociales", poursuit-il.

Vers un développement de l'économie collaborative. Mais, au contraire, la SNCF compte bien développer ses partenariats avec cette nouvelle économie du partage. Contrairement aux idées reçues, elle n'a pas racheté le site de covoiturage Blablacar.com. Mais elle vient d'annoncer son rapprochement avec Ouicar, spécialisé dans la location de voitures entre particuliers. Cette phase de test devrait durer quelques mois, avant un lancement définitif prévu à la rentrée 2016.