La Redoute : "Nous sommes très clairement un géant d'Internet"

  • A
  • A
La Redoute : "Nous sommes très clairement un géant d'Internet"
Nathalie Balla et Eric Courteille ont repris Le Redoute.@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Depuis la reprise de La Redoute par Nathalie Balla et Eric Courteille, en 2014, l'entreprise a supprimé le catalogue papier et misé sur le numérique.

INTERVIEW

Passer du dinosaure spécialiste du catalogue papier au géant du e-commerce... Depuis trois ans que Nathalie Balla et Eric Courteille ont racheté La Redoute pour un euro symbolique, le binôme a tout misé sur cette transformation. Et pour eux, le pari est en passe de réussir. L'entreprise française est désormais "très clairement un géant d'Internet", a expliqué Eric Courteille, dans "EcoSystème" dimanche soir sur Europe 1.

Disparition du gros catalogue historique. Depuis la reprise de l'entreprise, les deux co-dirigeants ont supprimé le sacro-saint catalogue papier. "Nous avons arrêté le gros catalogue mythique de 1.200 pages, mais sur la partie ameublement, nous avons encore un catalogue annuel, un peu comme Ikea", a expliqué Nathalie Balla. Des catalogues thématiques sur les collections de vêtements sont également édités de manière régulière. Mais désormais, la quasi-totalité des commandes passe par Internet, seule une "infime partie" est encore enregistrée par des opératrices téléphoniques.

Miser sur l'intelligence artificielle. Pour se développer sur Internet, l'entreprise mise notamment sur l'intelligence artificielle, qui doit permettre de mieux répondre aux besoins des clients. "Nous avons une cellule dédiée à l'intelligence artificielle qui regarde comment nous pouvons développer notre connaissance client, le service apporté et la pertinence de notre offre. Nous cherchons à voir comment utiliser l'ensemble des données que l'on a sur nos clients pour mieux les servir demain", annonce Nathalie Balla. "Les nouveaux outils nous permettent quasiment de parler de manière intime avec chacun de nos clients. Il y a une personnalisation de la conversation", complète Eric Courteille.

La stratégie mise en place commence à porter ses fruits. La société basée à Roubaix a renoué avec la croissance en 2016 et "se prépare à être rentable et pérenne en 2017", selon Eric Courteille.