La mobilité bancaire, ça ne marche toujours pas

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Une étude menée par l'association  UFC-Que Choisir révèle qu'en dépit de la nouvelle loi, les banques rechignent encore à organiser un transfert vers une autre enseigne.

Changer de banque est théoriquement plus simple depuis le 6 février 2017 grâce à une disposition de la loi Macron. En effet, c'est la nouvelle banque qui doit accomplir toutes les démarches à votre place pour que notamment tous les prélèvements (EDF, téléphone, versements de salaire, etc.) soient transférés sur votre nouveau compte. Mais sept mois après l'entrée en vigueur de cette mesure, quatre français sur dix trouvent encore les démarches trop longues et complexes, selon une enquête réalisée par l'association de consommateurs UFC-Que Choisir, publiée mercredi.

"Il a fallu des menaces pour y arriver !" Normalement, le changement de banque doit être effectif en 22 jours, mais UFC-Que Choisir constate que ce délai est régulièrement dépassé car certaines banques traditionnelles traînent des pieds. C'est ce qui est arrivé à Michel Poizeuil, 72 ans, qui a voulu quitter sa banque pour rejoindre une banque en ligne. Un parcours du combattant pour ce retraité : "Je m'attendais à ce que tout se passe tout seul, à ce que la nouvelle banque rentre en contact avec l'ancienne et récupère les demandes de prélèvement et de virement. La réalité, c'est que ça n'est pas du tout ça. Trois ou quatre mois plus tard, il n'y avait toujours rien de fait. Je me suis retrouvé à découvert au moins trois fois", explique-t-il auprès d'Europe 1. "Tout a été régularisé, mais il a fallu des menaces pour y arriver !"

Des cas comme ceux-là, l'association de consommateurs UFC-Que Choisir en voit passer régulièrement : 80 dossiers litigieux sont actuellement sur son bureau.

Un facture salée pour le transfert de certains produits bancaires. Pour ceux qui vont jusqu'au bout du processus, ce changement ne coute pas un centime, sauf si vous détenez un produit d'épargne comme un PEA ou un PEL. "Pour obtenir le transfert de ce type de produit, PEL ou CEL, ça va coûter très cher, en moyenne 91 euros", explique Mathieu Robin, chargé de mission banque chez UFC-Que Choisir. "Les tarifs ont augmenté de 18% en seulement cinq ans. Mis bout à bout, l'ensemble des frais va réduire drastiquement les économies potentielles que peuvent espérer les consommateurs en changeant de banque", constate ce spécialiste. Comptez néanmoins sur 62 euros d'économies par an sur votre compte courant en moyenne si vous passez d'une banque de réseau à une banque de ligne.