La lingerie ne connaît pas la crise

  • A
  • A
La lingerie ne connaît pas la crise
Les ventes de lingerie ont progressé de 1,7% en 2015, par rapport à l'année précédente.@ PASCAL GUYOT / AFP
Partagez sur :

Les ventes de lingerie ont progressé de 1,7% par rapport à l'année précédente, d'après les chiffres que s'est procuré Europe 1.

EXCLUSIF

Les dessous se portent bien. Les ventes de lingerie ont progressé de 1,7% en 2015, par rapport à l'an passé. 

Les 15-24 ans boostent le secteur. Pour la première fois, ce sont les toutes jeunes femmes, les 15-24 ans, qui poussent le marché. Aujourd'hui, ces femmes prennent l'habitude de se préoccuper de leurs sous-vêtements de plus en plus tôt. Elles dépensent en moyenne 188 euros par an, soit 10% de plus que 2014.

De 100 euros en 2014 à 131 euros. Le panier moyen global a lui aussi augmenté: il est passé de 100 à 131 euros. Des chiffres étonnants, dans un contexte où le textile s'est littéralement effondré ces derniers mois. "Le marché de la lingerie s'est toujours beaucoup mieux porté que le marché de la mode", confirme Taya de Reyniès, la directrice du Salon de la lingerie. "En période de crise, souvent, vous n'aimez pas montrer que vous avez un pouvoir d'achat et que vous dépensez. Et comme ça ne se voit pas, c'est un marché sur lequel les femmes continuent d'investir en pensant à elles, à leur confort, à leur plaisir de séduction, qui lui, reste intact", analyse-t-elle.

Le pyjama est en vogue. Et la dernière tendance qui se développe, ce sont les tenues d'intérieur que l'on trouve au rayon lingerie. Les fabricants misent sur le pyjama, en coton ou en soie, qui connait un véritable bond : les ventes sont en hausse de 10%.