La Fnac veut mettre la main sur Darty

  • A
  • A
La Fnac veut mettre la main sur Darty
Partagez sur :

COMMERCE - Le groupe poursuit son virage vers une offre plus généraliste et souhaite pour cela acquérir le spécialiste de l'électroménager Darty : il propose un échange d'actions.

Après avoir réduit la voilure pour limiter ses pertes, la Fnac semble prête à repartir à l'offensive : l'entreprise souhaite racheter le groupe Darty, a annoncé mercredi matin le Conseil d'administration de Darty. Un rachat qui passerait par un échange d'action : s'ils l'acceptent, les actionnaires de Darty recevrait des actions de la Fnac, comme le détaille un communiqué de Darty.

"Le Conseil d’administration de Darty plc ("Darty" ou la "Société") annonce qu’il a reçu une proposition du groupe Fnac SA ("Fnac") pour acquérir la totalité des actions de Darty sur la base de 1 action Fnac pour 39 actions Darty détenus", précise ce dernier. L'offre du distributeur de biens culturels et technologiques français valorise Darty (groupe coté à la Bourse de Londres) à 101 pence par action, soit "environ 533 millions de livres" et une prime de 27% par rapport au cours de clôture de mardi soir, a précisé la Fnac dans un communiqué distinct.

Ce dernier n'est visiblement pas contre un tel rapprochement, puisque le communiqué précise que "le Conseil d’administration a examiné cette proposition et a conclu qu’il devrait étudier de plus près les avantages d’un éventuel rapprochement avec Fnac".

Pourquoi vouloir racheter Darty ? Si la Fnac a réussi à redresser la barre, c'est principalement grâce à l'évolution de son offre. Depuis quelques années, la Fnac ne se limite plus aux seuls produits culturels, dont le commerce se fait de plus en plus en ligne, et a décidé d'élargir son offre. Un virage bien visible en magasin : les rayons consacrés à la musique et aux films ont rétréci tandis qu'un rayon cuisine a fait son apparition. Et visiblement cela marche, ce qui incite la Fnac a continuer dans cette voie. D'où l'offre de rachat faite à Darty, qui permettrait au futur groupe de devenir le leader dans le secteur de l'électronique et de l'électroménager.