La Bourse de Shanghai dégringole à nouveau

  • A
  • A
La Bourse de Shanghai dégringole à nouveau
@ JOHANNES EISELE / AFP
Partagez sur :

Lundi, la bourse de Shanghai a perdu 5,33% à l'ouverture, celle de Shenzhen, elle, a abandonné 6,60%.

La Bourse de Shanghai a dégringolé lundi, accentuant le plongeon panique de la semaine précédente, au risque d'agiter à nouveau les marchés mondiaux, alors que s'avivent les inquiétudes sur la morosité de l'économie chinoise et les doutes sur l'efficacité des politiques menées par Pékin.

-5,33% à l'ouverture. L'indice composite shanghaïen a chuté en clôture de 5,33%, à 3.016,70 points, tandis que la Bourse de Shenzhen s'enfonçait de 6,60%. La place de Shanghai avait déjà abandonné presque 10% la semaine dernière, dans un climat de panique qui rappelait le krach boursier de l'été 2015. L'onde de choc avait encore une fois ébranlé les marchés mondiaux.

Incertitudes. Car si les Bourses de Chine continentale restent largement déconnectées du reste du monde du fait de restrictions drastiques et des contrôles des flux de capitaux, la finance planétaire, elle, reste suspendue aux indices d'essoufflement de la deuxième économie mondiale. Or, si la Bourse de Shanghai est loin d'être un reflet fidèle de la conjoncture, les investisseurs chinois s'alarment grandement du ralentissement de la croissance. Surtout, ils doutent de plus en plus de la capacité des autorités à la relancer, malgré de multiples mesures de soutien et des assouplissements monétaires répétés.

Et à l'instar des interventions gouvernementales précédentes sur les marchés, la mise en place la semaine dernière d'un "coupe-circuit" (interrompant automatiquement les échanges en cas de forte baisse) s'est révélée contre-productive et n'a fait qu'exacerber l'angoisse générale. Le mécanisme, à l'origine de deux séances de débâcle, a finalement été suspendu vendredi, encourageant à Shanghaï un léger mais très temporaire sursaut.

"Spirale baissière". "Les marchés sont déjà entraînés dans une spirale baissière, ils chutent sans trouver de plancher", observait Zhang Yanbing, expert du courtier Zheshang Securities. "L'économie reste en berne, on ne voit nulle part l'ingrédient d'un éventuel rebond", a-t-il indiqué.