La Banque de France confirme une croissance de 0,3% au 3e trimestre

  • A
  • A
La Banque de France confirme une croissance de 0,3% au 3e trimestre
@ MIGUEL MEDINA/AFP
Partagez sur :

C'est en partie grâce au secteur du bâtiment, qui connaît un mieux, que la croissance française devrait mieux se porter au troisième trimestre. 

La Banque de France confirme mardi prévoir une croissance de 0,3% de l'économie française au troisième trimestre 2015. Pour arriver à ce résultat, elle base sa deuxième estimation sur son enquête mensuelle de conjoncture d'août. Après un bon premier trimestre, l'activité économique a connu une ralentissement au second trimestre en France avec une croissance à 0%.

Rebond dans le bâtiment. Cette prévision est en ligne avec celle de l'Insee dans sa dernière note de conjoncture publiée en juin. Elle est cependant en deçà des attentes des économistes interrogés par Reuters, qui se situent à 0,4%. L'enquête de conjoncture pour août fait apparaître une stabilité de l'indicateur du climat des affaires dans l'industrie, à 98, tout comme de celui du secteur des services, à 96. L'indicateur du secteur du bâtiment progresse d'un point, à 95, poursuivant le rebond amorcé par rapport à ses plus bas de début d'année. L'activité a bénéficié dans ce secteur d'un rebond du second oeuvre et les chefs d'entreprise font état de carnets de commandes qui s'étoffent. Ils s'attendent à une très légère hausse de l'activité en septembre.

Industrie et services, un léger mieux. Pour l'industrie, les chefs d'entreprise interrogés font état d'une légère progression de la production le mois dernier, avec un secteur des matériels de transport dynamique et un recul dans la chimie et la métallurgie. Le taux d'utilisation des capacités de production progresse de 0,4 point à 77,3%, un plus haut depuis avril 2012 . Selon les chefs d'entreprise, les carnets de commandes se renforcent et la production devrait poursuivre sa progression en septembre. Dans les services, l'activité a également légèrement progressé le mois dernier, tirée par le travail temporaire et les transports, et devrait à nouveau croître ce mois-ci.