Certaines des mesures annoncées mercredi par le Premier ministre François Fillon pour réduire le déficit public "risquent de jouer à rebours des objectifs annoncés", a estimé Luc Berille, secrétaire général de l'Unsa.

Parmi ces mesures, figurent la taxation "symbolique et provisoire", selon l'organisation syndicale, des hauts revenus, l'augmentation de la taxation des assurances complémentaires santé, et la modification à la marge de la fiscalité sur les heures supplémentaires.