L'UE passe à la vitesse supérieure

  • A
  • A
L'UE passe à la vitesse supérieure
@ REUTERS
Partagez sur :

Fonds de stabilisation et réforme du pacte : les ministres des Finances ont rassuré les marchés.

Les ministres européens des Finances ont fait le nécessaire lundi soir pour calmer la nervosité des marchés financiers en annonçant coup sur coup deux accords : l'un portant sur les détails du Fonds de stabilisation de la zone euro, l'autre sur une profonde réforme du pacte de stabilité.

Un mois après en avoir décidé le principe, les pays de la zone euro ont notamment indiqué qu'ils fourniraient à ce Fonds européen de stabilité financière (FESF) les garanties nécessaires à l'obtention d'une note de crédit AAA.

"La meilleure qualité et note de crédit possible"

"Les Etats membres ont décidé de plusieurs mesures pour assurer la meilleure qualité et note de crédit possible aux instruments de dette émis par le FESF (...) Ils ont décidé que d'autres mécanismes seraient adopté si besoin pour améliorer encore la qualité de crédit des obligations ou des titres de dette émis par le FESF", ont-il expliqué dans un communiqué.

Vers une politique économique commune

Pour la ministre française de l'Economie, Christine Lagarde, avec cette décision, les Européens s'engagent "très clairement" sur la voie d'une politique économique commune. "Ce qui est très important, c'est que nous prenions tous au sérieux nos engagements en matière de politique budgétaire, en matière de politique économique et en matière de solidarité les uns avec les autres", a-t-elle insisté lundi soir sur Europe 1.

Ecoutez-la au micro de Nicolas Chauvin :

Au journaliste lui demandant si c'est la naissance d'une politique économique commune, elle a répondu : "C'est très clairement la voie sur laquelle on s'engage, oui."