Joon, la nouvelle compagnie d'Air France, débutera ses vols le 1er décembre

  • A
  • A
Joon, la nouvelle compagnie d'Air France, débutera ses vols le 1er décembre
Les premiers vols Joon décolleront depuis Roissy-Charles de Gaulle à destination de plusieurs villes européennes@ ERIC PIERMONT / AFP
Partagez sur :

Les premiers vols de la nouvelle compagnie commenceront début décembre par des vols vers Barcelone, Berlin, Lisbonne et Porto avant de se lancer dans le long-courrier à l'été 2018.

Joon, la nouvelle compagnie à coûts réduits d'Air France, débutera ses opérations au départ de Paris-Charles-de-Gaulle le 1er décembre avec quatre destinations européennes et ses vols long-courrier à l'été 2018, a annoncé la compagnie lundi.

Entre la "compagnie classique et low-cost". Joon, qui se définit comme "une marque de mode", proposera à partir de début décembre 51 vols par semaine vers Barcelone, 37 vers Berlin, 28 vers Lisbonne et trois vers Porto, a indiqué la compagnie dans un communiqué. Elle démarrera son activité long-courrier l'été prochain avec deux vols hebdomadaires pour Fortaleza au Brésil et trois vols par semaine pour Mahé aux Seychelles.

"Joon, c'est un nouveau modèle de compagnie aérienne, entre compagnie classique et low-cost, une nouvelle expérience de voyage pour tous les clients", a déclaré le directeur général d'Air France Franck Terner cité dans un communiqué. Elle "sera un des leviers d'Air France dans son offensive pour la reconquête" et "permettra d'accélérer le développement du groupe et s'intègrera pleinement au réseau et au portefeuille de compagnies du groupe", a-t-il ajouté.

Mesure phare du plan "Trust Together". La compagnie a vu le jour au terme d'âpres négociations avec les pilotes et les personnels de bord de la compagnie. Elle est la mesure phare du plan de reconquête du trafic "Trust Together" lancé par le PDG du groupe Air France-KLM Jean-Marc Janaillac et visant des mesures d'efficacité économique estimées à 40 millions d'euros annuels. Air France-KLM veut ainsi "reprendre l'offensive" sur des segments où il est attaqué par les low-cost et les compagnies du Golfe.

Des pilotes volontaires mais un équipage externe. Les vols Joon seront assurés par des pilotes Air France volontaires, avec des conditions d'emploi et de rémunération inchangées. Les hôtesses et stewards seront en revanche recrutés en externe, à un coût inférieur de 45% comparé à celui d'Air France. Une partie du personnel au sol sera externalisé. Jean-Michel Mathieu, directeur général de Joon, a déclaré lundi lors de la conférence de presse de lancement de Joon que la compagnie recrutera plus de 1.000 hôtesses et stewards d'ici 2020.

La flotte sera limitée à dix-huit avions moyen-courriers et dix long-courriers (des A340 en 2018 puis des A350 en 2019), une concession apportée aux syndicats qui redoutaient à terme un transfert d'activité depuis la compagnie historique Air France.