"Je ne m'attendais pas au coup de téléphone", affirme le Nobel d'économie

  • A
  • A
"Je ne m'attendais pas au coup de téléphone", affirme le Nobel d'économie
@ AFP
Partagez sur :

Le professeur à l'université de Princetown, Angus Deaton, a fait part de son étonnement, lundi, après avoir été récompensé par le prix Nobel d'économie. 

"Je ne me suis pas réveillé ce matin en pensant que j'allais recevoir ce coup de téléphone", a affirmé l'Américano-Britannique Angus Deaton qui a reçu lundi le Prix Nobel d'économie. "Je savais que mon nom était sur la liste mais il y a beaucoup de noms sur cette liste et je n'ai jamais pensé que c'était un événement probable", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse à l'université de Princeton dans le New Jersey, dans le nord-est des Etats-Unis, où il enseigne.

"Je me suis dit, 'c'est peut-être une blague'". La personne qui lui a annoncé qu'il avait été désigné "avait un fort accent suédois, alors j'ai eu une idée de quoi il s'agissait", a-t-il précisé. "Il insistait beaucoup pour me dire que ce n'était pas une blague et je me suis alors dit 'oh mon Dieu, c'est peut-être une blague'", a ironisé Angus Deaton. Il a souligné qu'il avait toutefois vite reconnu la voix comme celle d'un de ses amis au sein du Comité Nobel. "Si c'est une blague, c'est vraiment très bien fait" a-t-il indiqué avoir alors pensé.

Le monde, "un endroit meilleur" ? "Beaucoup de gens me félicitent aujourd'hui et je me demande encore pourquoi", a-t-il plaisanté, indiquant avoir de la peine à réaliser qu'il avait reçu ce prix prestigieux. Concernant ses travaux, qui portent sur la pauvreté et la répartition des richesses, Angus Deaton, né en Ecosse il y a 69 ans, a affirmé qu'il "passait beaucoup de temps à expliquer que le monde devenait un endroit meilleur" mais "qu'il y avait encore beaucoup de travail à faire".