Impôts : c'est le dernier jour pour envoyer sa déclaration papier

  • A
  • A
Impôts : c'est le dernier jour pour envoyer sa déclaration papier
@ AFP
Partagez sur :

PAPERASSE - Les contribuables ont jusqu'à minuit, cachet de La Poste faisant foi, pour envoyer leur déclaration de revenus. 

Six foyers sur dix utilisent encore la déclaration papier pour leurs impôts. Si vous faites partie de cette majorité, attention : c'est votre dernier jour pour envoyer votre déclaration. 

18 mai : dernier délai pour la déclaration papier. Ce resserrement de calendrier n'est pas anodin : Bercy veut accélérer le mouvement - inéluctable - vers le tout internet. Dans quatre ans, tout le monde devra déclarer ses revenus en ligne. Seules exceptions : ceux qui ne sont pas en mesure de le faire parce qu'ils ne sont pas à l'aise avec l'informatique ou n'ont pas de connexion internet chez eux. Déjà cette année, la législation s'est durcie. Les foyers dont les revenus sont supérieurs à 40.000 euros doivent s'y résoudre. Puis l'obligation s'étendra par pallier jusqu'à une généralisation en 2019. L'an prochain, par exemple, ceux qui ont plus de 28.000 euros de revenus devront eux aussi faire leur déclaration sur internet

Du 24 mai au 7 juin : dernier délai en ligne. Cette année, la date limite pour les télédéclarants est fixée entre le 24 mai et le 7 juin selon le département de résidence. Beaucoup de contribuables sont encore dans un entre-deux : ils déclarent en ligne mais reçoivent leur déclaration par La Poste. Ce cas de figure concerne plus d'un ménage sur deux qui fait une télédéclaration, et cela a un prix : quatre millions d'euros par an pour l'Etat. Calculette à l'appui, l'administration fiscale estime que supprimer totalement l'envoi des déclarations de revenus ferait faire une économie de 16,4 millions d'euros à l'Etat.

2016 : Hollande promet des baisses d'impôts. Invité de la matinale d'Europe 1 mardi, le président l'a promis : les impôts vont continuer à baisser en 2016, "à la condition bien sûr que nous ayons des marges de manœuvre". "Et pour en déterminer le montant et les modalités, ce sera à l’été parce que je ne veux pas promettre ce que je n’ai pas encore reçu par la croissance et par nos économies", a précisé François Hollande. Une décision sera donc prise en juillet, en fonction de la croissance et du déficit publique.


François Hollande : "Les impôts vont continuer...par Europe1fr