Impôt : un geste pour les ménages modestes

  • A
  • A
Impôt : un geste pour les ménages modestes
Comme le révèle Les Echos mardi, la "décote", ce rabais réservé aux foyers fiscaux les moins riches, va être revalorisée de 5% l'an prochain.@ MaxPPP
Partagez sur :

Les ménages devant payer moins de 1.016 euros d'impôts sur le revenu pourront retirer 508 euros.

Le chiffre. Après avoir promis une "pause fiscale", le gouvernement va faire un geste envers les contribuables les plus modestes. Comme l'avait révélé Les Echos mardi, la "décote", ce rabais réservé aux foyers fiscaux les moins riches, va être revalorisée de 5% l'an prochain. La mesure fera partie du Budget 2014 présenté mercredi, et concernera près de 7 millions de ménages.

Concrètement, qui va gagner quoi ? Les ménages devant payer moins de 1.016 euros d'impôt sur le revenu pourront retirer 508 euros de ce montant, qu'ils auraient dû payer sans la décote, contre 480 euros aujourd'hui. "Des ménages non imposables pourront le rester grâce à la décote, alors qu'ils auraient dû entrer dans l'impôt. Parallèlement, la décote viendra réduire le montant de l'impôt payé par les ménages qui auraient dû être taxés dans les deux premières tranches", explique le quotidien économique.

Combien ça va coûter ? La mesure devrait bénéficier à 6,9 millions de foyers, et 135.000 ménages vont ainsi devenir non imposables (sur un total de 18 millions). Mais cette réévaluation ne se fait pas sans coût : l’État devrait y perdre 200 millions d'euros.

La fin du gel des barèmes. Le gouvernement a également confirmé la réindexation du barème de l'impôt sur le revenu sur le coût de la vie, c'est-à-dire l'inflation (prévue à 0,8% hors tabac en 2013, et 1,3% en 2014). Une mesure qui, ajoutée à la décote, fera qu'un foyer fiscal entrera dans l'impôt à partir de 6.011 euros de revenus, soit 47 euros de plus qu'auparavant. Le coût : 700 millions d'euros.