Impayés : GDF privilégie la médiation

  • A
  • A
Impayés : GDF privilégie la médiation
@ MAXPPP
Partagez sur :

Face à la hausse des prix du gaz, les impayés explosent. GDF veut favoriser le dialogue.

Après une hausse des prix du gaz de 10% début avril, les tarifs de GDF-Suez devraient à nouveau grimper de 4 à 5% début juillet. Face à une telle hausse du prix du gaz, les impayés se multiplient de manière exponentielle : GDF Suez a prévu 300.000 coupures de gaz en 2010, soit trente fois plus qu’il y a deux ans.

Le nombre de coupures était déjà passé de 10.000 en 2008 à 100.000 en 2009. Pour les seuls 5 premiers mois de 2010, il y a eu 110.000 coupures.

"Davantage de médiation sociale"

Cette multiplication prévisible des impayés inquiète l’entreprise, qui souhaite favoriser le dialogue plutôt que d’engager tout de suite les procédures de recouvrement.

Il faut "davantage de médiation sociale", a ainsi affirmé le patron de GDF Suez Gérard Mestrallet :

Fin mai, le médiateur national de l'énergie, Denis Merville, avait indiqué recevoir de plus en plus d'"appels de détresse" émanant de consommateurs incapables de régler leur facture d'électricité ou de gaz.

Environ 3,4 millions de ménages sont dans une situation de précarité énergétique, c'est-à-dire qu'ils dépensent plus de 10% de leurs revenus à régler leurs factures d'énergie.