Immobilier : 37,4 milliards d'euros empruntés par les Français en février, un nouveau record

  • A
  • A
Immobilier : 37,4 milliards d'euros empruntés par les Français en février, un nouveau record
Les Français se ruent sur le crédit immobilier pour profiter des taux faibles@ PASCAL PAVANI / AFP
Partagez sur :

Les Français ont eu de plus en plus recours à un crédit immobilier en février 2017, que ce soit pour un achat ou pour renégocier leur crédit en cours.

C'est un nouveau record : la production de nouveaux crédits a atteint 37,4 milliards d'euros pour le mois de janvier, selon les dernières données de la Banque de France, soit une augmentation de 4 milliards par rapport au mois précédent. Une explosion du recours au crédit immobilier par les Français qui viendrait de la crainte de voir remonter des taux de crédit exceptionnellement bas, rapportent Les Échos mardi

Des nouveaux records. Si l'année 2016 a battu des records avec un nombre de transactions immobilières supérieur à celui d'avant 2007 et la crise, 2017 est en passe d'être encore plus fructueuse pour le secteur. En juillet 2016, 21 milliards d'euros avaient été empruntés pour des achats immobiliers. Seulement quelques mois plus tard, ce sont 37,4 milliards d'euros qui ont été mobilisés par les Français en février 2017. 

La crainte de ne pas profiter des taux bas. Cet engouement viendrait d'une crainte des acheteurs à voir les taux de crédits s'envoler. Ils ont déjà commencé à remonter légèrement. Ils se pressent donc pour conclure la vente avant que leur crédit ne soit moins avantageux. Les opérations de rachat de crédit, afin de faire diminuer les mensualités ou de raccourcir la durée du remboursement, ont également augmenté. Ils représentaient près de 50% des nouveaux prêts immobiliers accordés en août 2016, rappellent Les Échos.

Une bonne santé qui devrait ralentir. Cette dynamique du secteur devrait se poursuivre dans les mois qui viennent grâce à ces renégociations. Pourtant ce moteur devrait ralentir légèrement à mesure que les clients ont renégocié leur crédit. Cette opération ne se fait pas plusieurs fois par an. Quant aux crédits provenant des achats de biens immobiliers, ils ne sont pas assez nombreux pour compenser la baisse progressive des rachats de crédits, d'après une spécialiste interrogée par le journal économique.