Hollande : "je ne suis pas gagné par le libéralisme"

  • A
  • A
Hollande : "je ne suis pas gagné par le libéralisme"
@ Capture France 2
Partagez sur :

CONFÉRENCE - Le président tient sa troisième grande conférence de presse de son mandat à l’Élysée mardi.

Le chef de l’Etat tient mardi sa troisième grande conférence de presse à l'Elysée. François Hollande a détaillé les chantiers prévus dans le cadre de son "pacte de responsabilité", qu'il qualifie de "politique de l'offre". Interrogé par les journalistes son éventuel virage social-démocrate, voir social-libéral, le président a tenté de clarifier sa position. 

"Je ne suis pas gagné par le libéralisme, c'est tout le contraire puisque c'est l'Etat qui prend l'initiative et qui fait en sorte que nous puissions renforcer notre pacte productif", a insisté François Hollande. "J'ai été élu avec l'appui du Parti socialiste, l'appui de la gauche", a rappelé le président. "Suis-je un social-démocrate ? Oui, au sens où ce pacte de responsabilité n'est d'autre qu'une démarche de compromis social, donc sociale-démocrate ?", a continué le président. 

"Est-ce que parce que je suis favorable à ce que l'offre soit plus compétitive, j'en aurais terminé avec les exigences de redistribution, de justice ? Mais pas le moins du monde !", a insisté M. Hollande. "Parce que c'est parce que nous aurons une offre plus compétitive que nous aurons plus d'emploi et donc plus de pouvoir d'achat"."Si nous voulons inverser durablement la courbe du chômage, nous devons faire en sorte que les entreprises créent de l'emploi", a encore insisté le président. Il a récusé l'idée d'un tournant social-libéral dans sa politique: "Quand on tourne, on est obligé de ralentir ou alors c'est dangereux. Pour moi, il n'est pas question de tourner, il est question d'accélérer sur le même chemin".

François Hollande tient sa grande conférence de presse devant 600 journalistes, dont 200 étrangers. Il fixe le cap économique et social pour 2014, évoqué à l'occasion de ses voeux aux Français. L’exercice est particulièrement difficile en pleine affaire Gayet, même si le président n’a pas prévu d'évoquer sa vie privée.

sur le même sujet, sujet,

EN DIRECT - Conférence de presse : Hollande, l'heure de vérité

DECRYPTAGE - Emploi : baisser les charges, ça marche ?

EMPLOI - Hollande propose un (autre) "pacte" aux entreprises

ZOOM - Hollande, défenseur de la simplification