Heuliez repris par Bernard Krief Consulting

  • A
  • A
Heuliez repris par Bernard Krief Consulting
Partagez sur :

Le tribunal de commerce de Niort a donné son feu vert à ce plan de sauvetage de l’équipementier et constructeur automobile.

C’était le seul candidat en lice. Le tribunal de commerce de Niort a validé mercredi le plan de reprise présenté par le groupeBernard Krief Consulting (BKC) pour Heuliez. L'équipementier et constructeur automobile, installé à Cerizay dans les Deux-Sèvres, avait été placé en redressement judiciaire le 15 avril dernier.

BKC prévoit de garder dans l’immédiat 600 emplois sur les 1.074 existants. Entre 50 à 80 millions d'euros ont été mis sur la table pour cette reprise, grâce à un partenariat avec des investisseurs venus du Moyen-Orient et de Chine. De son côté, l'Etat s'était déjà engagé à apporter 10 millions d'euros au titre du Fonds stratégique d'investissement et la Région Poitou-Charentes, 5 millions d'euros. Le reste sera constitué d'emprunts.

Depuis le début de la crise, le cabinet Bernard Krief Consulting, spécialisé jusqu’alors dans le conseil aux entreprises, multiplie les tentatives de rachat de sociétés en difficultés en créant derrière lui des conglomérats d’investisseurs. Heuliez, usine familiale fondée en 1920, mise pour sa part sur la voiture 100% électrique, notamment avec le modèle "Friendly", dont les premiers prototypes sont censés sortir en avril 2010. "Le véhicule électrique est l'avenir dans les pays développés. Le véhicule Heuliez est au point", a insisté Louis Petiet, le président de BKC.

"On avait un mur face à nous, on a un repreneur qui nous empêche d'entrer dans le mur même si des gens restent sur le carreau. On lui demande de mettre l'argent, de trouver le chiffre d'affaires et surtout d'accompagner les salariés licenciés", a commenté Emile Bregeon, un délégué CFDT.