Hausse moyenne de 30 centimes du paquet de cigarettes dès lundi

  • A
  • A
Hausse moyenne de 30 centimes du paquet de cigarettes dès lundi
La quasi totalité des grandes marques de cigarettes ont répercuté la hausse des taxes sur leur prix de vente.@ AFP
Partagez sur :

Les nouveaux prix des paquets de cigarettes ont été publiés au Journal officiel. Ils entreront en vigueur lundi prochain.

Après quatre années de stabilité, le prix des cigarettes en France va augmenter en moyenne de 30 centimes pour l'ensemble du marché dès lundi, les cigarettiers ayant répercuté la hausse des taxes.

Hausse de la fiscalité sur les paquets de tabac les moins chers. Cette hausse est la conséquence de l'augmentation du minimum de perception annoncée par le gouvernement en septembre, faisant passer le prix plancher du paquet de cigarettes de 6,61 euros à 7,33 euros.

Cette hausse du minimum de perception consiste en une augmentation de la fiscalité sur les paquets de cigarettes et de tabac à rouler les moins chers, afin de pousser les fabricants à en relever les prix.

Hausse de 30 centimes pour Marlboro, Camel ou Lucky Strike. Le prix du paquet de Marlboro, le plus vendu, passe ainsi de 7 euros à 7,30 euros, le prix du paquet de Camel de 6,90 euros à 7,20 euros, celui de Lucky Strike de 6,50 euros à 6,80 euros, quand ceux de Winston ou de News passent chacun de 6,50 euros à 7 euros, selon un arrêté publié mercredi au Journal officiel par le ministère de l'Action et des Comptes publics.

"Globalement, dès lundi, il y aura un mouvement de hausse des prix des cigarettes, qui tourne autour de 30 centimes, ce qui était prévu. En revanche, on note quelques surprises : Philip Morris, la deuxième marque la plus vendue, ne passe que de 6,90 euros à 7 euros et la cigarette des buralistes, la LCB, de 6,60 euros à 6,80 euros", commente une source du secteur, souhaitant garder l'anonymat.

La Seita critique la surtaxe des produits d'entrée de gamme. Brian Dalton, responsable communication chez Seita, estime pour sa part dans un communiqué que "surtaxer les produits d'entrée de gamme de manière discriminatoire ne réduira pas le nombre de fumeurs en France car c'est le secteur premium qui est dominant et qui gagne des parts de marché".

Cette hausse, répercutée par les industriels, intervient avant une nouvelle augmentation de 1 euro prévue en 2018. À terme, le prix du paquet de tabac doit augmenter six fois d'ici à la fin 2020 pour atteindre 10 euros, selon la ministre de la Santé.

Dernière hausse en 2014. La dernière hausse significative des prix du tabac remontait à janvier 2014, date à laquelle le paquet de cigarettes avait augmenté d'environ 20 centimes.

En France, les fabricants de tabac, et non l'État, fixent les prix de vente aux consommateurs mais les taxes en représentent plus de 80%. Le tabac rapporte à l'État environ 14 milliards d'euros par an.