INTERVIEW E1. "Il y a beaucoup d'inexactitudes, qui visent à criminaliser l'action du syndicalisme", a déploré jeudi sur Europe1 Mickaël Wamen, délégué CGT Goodyear, répondant aux critiques selon lesquelles son syndicat serait responsable de la fermeture de l'usine d'Amiens Nord. Il lui reproché depuis plusieurs jours, notamment par la direction et la CFDT, d'avoir refusé systématiquement tous les accords, ce qui aurait fait fuir le potentiel repreneur Titan et aurait aggravé la situation du site.

>> À lire : les syndicats s'écharpent sur Goodyear

"C'est la CGT qui a proposé un plan de départs volontaires, contrairement à ce qu'on dit. On a négocié pendant plusieurs mois et au dernier moment la direction a proposé un plan social. Elle nous provoque. Nous sommes un syndicat responsable", s'est défendu Mickaël Wamen.