GDF Suez : l'Etat français vend 3,1% du capital

  • A
  • A
GDF Suez : l'Etat français vend 3,1% du capital
Partagez sur :

ARGENT FRAIS - La vente doit permettre à l'Etat de récupérer plus de 1,5 milliard d'euros. Cet argent servira à financer l'entrée au capital d'Alstom.

L’info. L'Etat a engagé mardi la vente de 3,1% du capital du groupe énergétique GDF Suez, ont annoncé les ministres de l'Economie, Arnaud Montebourg, et des Finances, Michel Sapin, dans un communiqué.

Financer l’entrée au capital d’Alstom. "Le produit de cession pourra être utilisé pour financer la montée de l’Etat au capital de la société Alstom, telle qu’annoncée par le ministre de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique", précise le communiqué de Bercy.

Au moins 1,5 milliard d'euros de capitaux. La vente représente 75 millions d'actions, ont précisé les ministres dans un communiqué commun. A la Bourse de Paris, au cours de clôture de mardi de 20,80 euros l'action GDF-Suez, cette vente rapporterait 1,56 milliard d'euros. De plus, les ministres précisent qu’ils ont mis une option de surallocation pouvant porter ce pourcentage à 3,6% du capital (soit 86 millions d’actions) pour un total de 1,78 milliard. Cette cession prendra la forme d’un placement institutionnel accéléré, précise le communiqué. L'offre et la vente des actions GDF SUEZ par l'Etat en France sera effectuée dans le cadre d'un "placement privé auprès d'investisseurs qualifiés" et "ne sera pas ouverte au public en France", précise Bercy.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

ANTI-FLORANGE - Pourquoi Alstom est un succès pour Montebourg

L'INFO - Cession d'Alstom : l'Etat et Bouygues tombent d'accord

INDUSTRIE - Alstom : la partie de poker menteur continue

NEGOCIATIONS - Alstom : Bouygues complique les projets de l'Etat