Fraude au diesel : pour Hollande, "les constructeurs français sont exemplaires"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Invité d'Europe 1 mardi matin, le président de la République a pris la défense des constructeurs automobiles français au lendemain de nouvelles accusations de fraude visant une nouvelle fois Volkswagen. 

Ce n'est pas parce que Volkswagen fait l'objet depuis lundi soir de nouvelles accusations de fraude aux normes antipollution que tous les constructeurs automobiles doivent être pointés du doigt. Tel est le message qu'a tenu à faire passer François Hollande, mardi sur Europe 1, allant même jusqu'à présenter les marques tricolores comme "'exemplaires".

Volkswagen à nouveau accusé par les Etats-Unis. Les autorités américaines soupçonnent Volkswagen d'avoir aussi utilisé des logiciels de manipulation des tests sur les émissions polluantes de ses moteurs diesels sur des grosses cylindrées et pas seulement sur des millions de véhicules de milieu de gamme. L'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) a annoncé lundi qu'elle élargissait le champ de son enquête aux moteurs diesels V6 de 3,0 litres équipant notamment le Porsche Cayenne mais aussi certains modèles haut de gamme des marques Volkswagen et Audi.

"Ce n’est pas une entreprise française qui a manqué à sa parole". "Nous avons voulu que sur le plan européen nous resserrions les contraintes : il y aura plus de contraintes sur les fabricants de diesel. Et il y aura plus de contrôles", a réagi François Hollande. "En même temps, je suis responsable d’une grande industrie, l’industrie automobile française. Je ne vais pas, parce que Volkswagen a manqué à toutes ses obligations. Ce n’est pas une entreprise française qui a manqué à sa parole, c’est Volkswagen", a-t-il souligné.

Et le président de la République de mettre en avant le Made in France : "je ne vais pas mettre en cause les constructeurs français parce que eux sont exemplaires. En matière de diesel, nous sommes les meilleurs,  justement en termes de réduction des émissions de particules, donc permettez que la France aussi se défende".  

L'interview complète de François Hollande :


Hollande : "Il y aura un accord et il sera...par Europe1fr