France : meilleur cru depuis dix ans pour l'investissement étranger

  • A
  • A
France : meilleur cru depuis dix ans pour l'investissement étranger
La France est "depuis une quinzaine d'années le premier pays d'attraction des investissements industriels étrangers en Europe".@ BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

L'année 2016 a été la meilleure des dix dernières années en terme d'investissements étrangers sur l'Hexagone, selon un bilan publié mardi. 

Le nombre d'investissements étrangers a progressé de 16% l'an dernier en France, faisant de 2016 la meilleure année en ce domaine depuis dix ans, selon un bilan publié mardi par Business France. L'agence, notamment chargée de la promotion de la destination France auprès des décideurs étrangers, a recensé en 2016 un total de 1.117 décisions d'investissement - soit 21 en moyenne par semaine - contre 962 décisions l'année précédente.

2015 marquée par deux opérations importantes. Ces investissements ont permis de créer ou de maintenir 30.108 emplois, un chiffre en repli de 11% par rapport aux 33.682 de l'année précédente. En termes d'emploi, le bilan des investissements étrangers en France reste cependant "relativement stable en structurel", a souligné la directrice générale de Business France Muriel Pénicaud lors d'un point de presse, en rappelant que 2015 avait été marquée par deux importantes opérations de reprise (Arc International et Actissia, France Loisirs), qui avaient contribué à hauteur d'environ 7.000 au nombre d'emplois sauvegardés.

11.520 emplois à la clé. Selon Muriel Pénicaud, "30.000 emplois maintenus ou sauvegardés en direct, ce qui fait à peu près le double en indirect, ça ne sauve pas la France du chômage mais ça sauve une ville chaque année." Sur le millier de décisions d'investissement enregistrées en 2016, plus de la moitié (51%), soit 569 projets (+20% par rapport à 2015), correspondent à de nouvelles implantations, avec 11.520 emplois à la clé.

Les extensions de sites existants ont de leur côté progressé de 15% pour atteindre 452 au total et 12.391 emplois induits, note Business France, qui a également dénombré 96 opérations de reprise, pour un total de 6.197 emplois sauvés. Les activités de production (matérielle ou immatérielle) et de logistique restent le champ privilégié pour les investissements des entreprises étrangères : elles ont concentré 31% des investissements et 50% des emplois.

La France est "depuis une quinzaine d'années le premier pays d'attraction des investissements industriels étrangers en Europe", a souligné Muriel Pénicaud.

L'Allemagne en tête. Sur le plan de l'origine géographique des investissements, l'année 2016 a été marquée par un changement de hiérarchie, l'Allemagne (17% des projets, en hausse de 35%) passant pour la première fois devant les États-Unis (16%). Suivent l'Italie (13% des projets, en hausse de 68%), le Royaume-Uni (8%) et le Japon (6%).