France : le marché de la sécurité en plein essor

  • A
  • A
France : le marché de la sécurité en plein essor
Le salon Milipol en 2014.@ AFP
Partagez sur :

En 2014, le marché des acteurs de la filière sécurité en France, privé et public confondus, a rapporté 60 milliards d'euros de chiffre d'affaires, selon les informations d'Europe1. Un succès dû en partie à une importante exportation.

EXCLUSIF

C'est une première. A l’occasion de l’ouverture du salon Milipol, le salon mondial de la sécurité intérieure des Etats qui a ouvert ses portes mardi matin, les services de l'Etat publient une analyse de marché de la sécurité en France. Et, quelques jours à peine après les attentats les plus meurtriers ayant frappé la France, celui-ci se révèle très porteur, comme vous le révèle Europe1. 

50.000 nouveaux emplois dans les années à venir. En effet, l'an dernier, le marché de la sécurité en France a représenté 60 milliards d'euros de chiffre d'affaires et 1 million d'emplois, si l'on cumule les secteurs publics et privés. Des chiffres dépassant largement les attentes des experts qui prévoient même la création de plus de 50.000 nouveaux emplois dans les années à venir.

Du drone au gardiennage. Il faut dire que le spectre balayé par le marché est large : cela va de la lutte contre l’incendie au maintien de l’ordre (les policiers, militaires ou encore sécurité civile), mais aussi du gardiennage aux robots de surveillance, comme les drones, ou encore de la cyber-sécurité à la protection électronique.

La France, championne de l'exportation... Aujourd'hui, le secteur de la sécurité se compose à la fois de grands groupes et de toutes petites PME, très actives et performantes car ultra-spécialisées. Elles savent se montrer innovantes, comme la PME toulousaine Opto Vision qui propose des caméras piétons et compte bien décrocher l'appel d'offres du ministère de l'Intérieur pour en doter des milliers de policiers.

Il faut dire que la France est une championne dans le domaine de la sécurité, mais elle s’équipe peu car elle exporte beaucoup. C'est ce que nous révèle aussi cette étude : le marché est surtout tiré par les exportations qui représentent la moitié du chiffre d'affaires pour les PME et carrément jusqu'à 70% pour les grands groupes.

... Se préoccupe moins de sa propre protection. Un marché attractif pour l'extérieur mais auquel on n'est pas trop sensible en France. Dans les faits, les chiffres montrent qu'on achète peu dans l'Hexagone : ni l'Etat pour sa propre protection, ni du côté des entreprises, globalement sont assez lentes à réagir et à mettre en place des services de sécurité performants.